NOUVELLES SÉRIES

BodyguardBodyguard Alex HugoAlex Hugo
The OutsiderThe Outsider WatchmenWatchmen
TandemTandem MirageMirage
The BoysThe Boys LegaciesLegacies
MirageMirage Il a déjà tes yeuxIl a déjà tes yeux
LanesterLanester ValidéValidé

INTERVIEW DU CASTING DE NOOB


Par Audrey Oeillet, réalisée le 12 février 2010


L'équipe de Noob en interview, c'est un petit bonheur dont il ne faut pas se priver. Présente à la convention Anim'Est fin 2009, la guilde au grand complet s'est confiée au sujet du succès de la série, diffusée sur le net et sur la chaîne NoLife, et des petits secrets qui l'entourent. De quoi se préparer à la sortie de la première saison en DVD, prévue pour le 17 février aux éditions Kazé !

 

Comment a commencé l’aventure Noob ?

Fabien Fournier (Créateur de la série et interprète de Fantöm) : Nous étions fans de RPG comme Zelda, Final Fantasy, Secret of Mana. Nous avions déjà créé une série inspirée de cet univers, appelée Lost Levels. Nous voulions apporter la dimension « online », pour éviter à nos héros d’être confronté à des personnages non-joueurs (contrôlés par l’ordinateur, NDR), aux actions limitées. Nous avons donc créé Noob, s’inspire de l’univers et de la charte graphique des MMORPG, et nous l’avons proposé à NoLife. C’est comme ça que tout à commencé !

Julien Guellerin (Oméga Zell) : Noob ne se résume pas seulement à la culture jeux vidéo, mais plus à la culture geek en général, avec des références au cinéma, aux manga…

Fabien Fournier : On a aussi été un peu influencé par Le Donjon de Naheulbeuk. En fait, Naheulbeuk est à la parodie du jeu de rôles papier, ce que Noob est à la parodie du jeu de rôle massivement multijoueur.

L’héritage de l’univers heroic fantasy du jeu de rôles ressort bien dans Noob

Fabien Fournier : Je pense que je serais très mauvais si je devais écrire une histoire basée sur la vie quotidienne. Je prends beaucoup de plaisir dans l’écriture d’un univers sans limite, avec des chateaux qui volent grâce à des pouvoirs magiques, que l’on ne peut atteindre qu’à dos de dragon… C’est très important pour moi et Noob me le permet.

Julien Guellerin : On se retrouve tout de même coincé par les contraintes, financières et techniques… Pour Noob, nous n’avons toujours pas d’infographistes 3D ! (rires)

Fabien Fournier : Pour ça, la bande dessinée et le roman basés sur Noob ont permis de laisser libre cours à notre imagination.

La série est tournée dans la région de Toulon. Comment faites-vous pour trouver les lieux de tournage ? Vous cherchez où tourner avant d’écrire, ou bien l’inverse ?

Julien Guellerin : Ca se passe plutôt comme ça : « alors dans le scénario il y a un château, maintenant faut trouver un château pour tourner ! » (rires)

Frédéric Zolfanelli (Sparadrap) : Mon travail me fait beaucoup voyager dans la région. Donc quand je parcours les routes, je regarde ce qui pourrait être intéressant pour tourner, les ruines, les châteaux, les vieilles bâtisses… Je prends des photos et ça peut éventuellement devenir des lieux de tournage.

Fabien Fournier : on a d’ailleurs découvert que certains lieux de tournages de Lost Levels ont depuis été fermés par des barbelés. Il y a aussi souvent des squatteurs psychopathes dans ce genre d’endroits !

Frédéric Zolfanelli : ils font caca dedans et ensuite on marche dedans, c’est pas bien ! Non, sérieusement, on a encore de nombreux lieux de tournages à exploiter.

Julien Guellerin : en fait, ce que vous voyez dans la saison 1, c’est souvent le même lieu de tournage sous des angles différents !

Comment s’est passé la création des personnages ?

Fabien Fournier : J’ai inventé les personnages en sachant à l’avance qui allait les interpéter. On a fait des rôles sur mesure vu qu’on se connaissait déjà tous. Ensuite est venu le travail des interprètes !

Julien Guellerin : le nom d’Omega Zell vient de Lost Levels. J’en avais marre de jouer une caricature de super héros, j’ai donc voulu un personnage un peu plus fourbe. La dimension machiste ne vient pas de moi ! Le côté râleur est venu naturellement, surtout à partir de l’épisode 9. On avait du retard sur le tournage et j’ai joué de façon plus nerveuse que d’habitude, et c’est resté. Quant à l’accent, je ne me force pas du tout, je parle vraiment comme ça !

Fabien Fournier : Pour Fantöm, comme je suis un acteur nul, je joue un personnage monocorde, ça camoufle mon mauvais jeu (rire).

Frédéric Zolfanelli : Pour Sparadrap, Fabien m’a dit « Fred, j’ai ce rôle de personnage un peu bêbête, est-ce que ça t’intéresse ? » et j’ai dis « ouais » (rires). Ce qui est drôle c’est l’évolution du perso : il est plus intelligent dans le deuxième épisode que dans le vingt-deuxième ! Il régresse : c’est « Il était une fois l’homme » mais à l’envers. Il m’a fallut un peu de temps avant de trouver comment interpréter ce personnage. Il est un peu bête, mais gentil, et c’est surement ça qui le rend attachant. Même si je pense que c’est LE personnage qui tape le plus sur les nerfs des joueurs qui regardent la série.

Anne-Laure Jarnet (Gaea) : Le personnage de Gaea vient d’une petit saga audio créée par Fabien, intitulée « Les folles histoires de Gaea ». J’ai rajouté quelques mimiques et voilà !

Jonathan Fourcade (Arthéon) : Pour le rôle du guerrier, la gueule a beaucoup aidé ! On ne dirait pas mais je n’ai que 21 ans. Le physique et la voix se sont imposés d’eux-mêmes, mais j’ai quand même eu beaucoup de mal avec le personnage d’Arthéon au début. Dans les premiers épisodes, je l’ai joué très neutre, et j’étais très déçu de ma prestation. C’est pendant l’épisode 3 que j’ai pris une intonation de voix particulière sur une réplique, et ça a plu, tout le monde était fasciné !

Fabien et Julien, en cœur : Et la réplique c’était « Sparadrap, faut que tu nous heal, bordel ! » (rires).

Jonathan Fourcade : et le personnage s’est imposé comme ça !

Lionel Tagliavini (Maitre Zen) : Pour interpréter Maitre Zen, qui est en prison au début de la série parce qu’il a tué une petite vieille en jetant son écran de PC par sa fenêtre, il fallait un psychopathe. Ils ont pensé à moi car je démarre au quart de tour !

Comment ça se passe avec vos fans ? Vous communiquez comment avec eux ?

Anne-Laure Jarnet : les gens nous demandent souvent s’ils peuvent venir sur le tournage, on essaie de temps en temps d’organiser des rencontres, et on utilise Facebook pour faire des annonces. Mais peu de personnes nous envoient des témoignages ou des anecdotes de jeu, par exemple ! Par contre on s’inspire souvent des joueurs à leur insu.

Et en tant que fille de l’équipe, tu ne reçois pas de mails de joueuses ?

Anne-Laure Jarnet : Si, j’en reçois beaucoup, en tant que représentante du girl power ! Et souvent elles me plaignent, et à juste titre ! (rire)

Frédéric Zolfanelli : Moi aussi, je reçois beaucoup de mails de gens qui ne savent pas jouer aux jeux vidéo… (rires). Beaucoup de gens s’étonnent en me voyant et en découvrant que je ne suis pas réellement stupide, comme Sparadrap. Certains me disent aussi que s’ils croisaient mon personnage, ils lui mettraient des coups de tête. En même temps je suis bien content qu’on me dise ça, car ça veut dire que je joue bien mon rôle ! Mais il faut savoir faire la part des choses, et éviter l’amalgame entre l’acteur et le personnage.

Fabien Fournier : Je profite de l'occasion pour dire que si je ne réponds plus aux mails des fans, ce n’est pas parce que je ne veux plus, c’est parce que je ne peux plus ! J’ai plus de 1000 mails de retard ! Je les lis tous, mais si je décide de répondre à tout le monde, je n’ai plus le temps d’écrire d’épisodes. Fatalement, il a fallut faire un choix et je pense que c’est plus sympa de faire les épisodes, quand même (rires).

Un petit mot sur le coffret DVD de la saison 1, qui sort le 17 février chez Kazé ?

Anne-Laure Jarnet : la saison 1 sort et la saison 2 est déjà prévue, toujours chez Kazé ! Et le coffret contiendra à peu près une heure de bonus.

Fabien Fournier : un making of d’une quarantaine de minutes, pas celui qui a été diffusé sur NoLife, mais un autre avec plus d’interviews et d’images inédites. Egalement le Service après-raid d’Arthéon et OmegaZell, un épisode cross-over inédit avec l’équipe de la Flander’s Company

Julien Guellerin : C’est important pour nous de proposer des bonus autres que ce que l’on diffuse déjà sur le Net.

 

Un grand merci à toute l’équipe de Noob pour son temps et sa bonne humeur !
Toutes les images d'illustrations sont issues du site officiel de Noob.