Accueil > Séries TV > Drame > Breaking Bad > DVD Breaking Bad - Saison 1 > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd L'Amie Prodigieuse  Saison 2
L'Amie Prodigieuse - Saison 2
Sortie : 04/05/20

South Park - Saison 22 (Ve...
Sortie : 10/06/20

South Park - Saison 21 (Ve...
Sortie : 28/08/19

The Affair - Saison 4
Sortie : 16/10/19

Scott and Bailey - Saison 2
Sortie : 03/06/20

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

LegaciesLegacies MirageMirage
Il a déjà tes yeuxIl a déjà tes yeux LanesterLanester
ValidéValidé Le Cheval de FerLe Cheval de Fer
Dublin MurdersDublin Murders ZeroZeroZeroZeroZeroZero
Doom PatrolDoom Patrol Scott and BaileyScott and Bailey
ChernobylChernobyl The Good PlaceThe Good Place


BREAKING BAD - SAISON 1


Éditeur : Sony Pictures Entertainment
Distributeur : Sony Pictures Home Entertainment - TF1 Vidéo

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 3 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 7
Durée approx. : 346 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 3333297600736

Date de sortie en France : 19 janvier 2011


AUDIO


Langues : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
Sous-titres : Anglais, Français

VIDÉO


Format : 1.78 - 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- Commentaire audio de l'épisode pilote et de l'épisode "Crazy Handful of Nothin"

- Inside Breaking Bad : Making of
- Auditions/Casting
- Scènes coupées
- Galerie de photos
- Dans les coulisses de Breaking Bad
- Interview de Vince Gilligan et Bryan Cranston

TOUS LES ARTICLES SUR BREAKING BAD - SAISON 1


15.01.2011 | Double dose de Breaking Bad
24.12.2010 | Breaking Bad : The Crystal Method

TEST DU DVD

Test rédigé le 15/05/2011 par Grégory Lazareth

Avis sur l'édition :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"

Breaking Bad, seconde série de la chaîne câblée AMC après Mad Men, décrit la descente aux enfers d'un professeur de chimie coincé et tributaire d'une vie plate, décidant de devenir trafiquant de méthamphétamine après qu'on lui ait diagnostiqué un cancer en phase terminale. Partant du bon sentiment de pouvoir laisser quelque chose à sa famille, ses mauvais choix vont l'entraîner dans une spirale dont personne ne sortira indemne.

Le coffret de cette saison 1 est particulièrement réussi et bourré de bonus plus intéressants les uns que les autres. Dommage qu'une qualité d'image en-dessous des standards habituels desserve nettement un produit qui aurait pu s'avérer aussi pur que le crystal.

 

Avis sur l'image :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

L'image, déclinée en 16/9e anamorphique, est de qualité moyenne mais regardable. En effet, elle souffre d'un grain quasi omniprésent et assez visible, surtout dans les scènes aux couleurs plutôt monochromes telles que celles des moments de cuisine dans le désert où le ciel, censé être bleu éclatant, fourmille de la même façon que l'environnement rocheux. Le même problème saute aux yeux dans les scènes sombres, comme celles de la cave de Jesse, et ce bruit visible peut rendre le visionnage vraiment désagréable à certains moments.

Quant aux couleurs, elles sont intentionnellement assez ternes et donc faiblement contrastées, ce qui rend la photographie plus fidèle et empreinte d'authenticité. Cela renforce la profondeur du personnage de Walter et donne un aspect brut et plus percutant à la série.

               

Avis sur l'audio :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" 1Haut de page

Les 2 pistes originale et française sont en Dolby Digital 5.1 (NDLR : miracle) et possèdent un rendu similaire et très propre. Les différentes fréquences sont parfaitement proportionnées et l'ensemble comporte une bonne dynamique très appréciable.

L'adaptation est excellente et les références télévisuelles omniprésentes ont été conservées. A notre grand plaisir, nous retrouvons la voix de Jean-Louis Faure, qui doublait également Bryan Cranston dans Malcolm.

Les sous-titres présents sont l'anglais, le français, l'arabe et le néerlandais et la piste française ne comporte pas de faute qui pique les yeux.


 

Avis sur les suppléments :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Entre les épisodes Inside Breaking Bad et l'émission Shootout permettant de débattre avec des personnes extérieures (bien que travaillant pour la chaîne), les suppléments sont riches et vraiment passionnants.

Nous pourrions toutefois noter, pour la technique, l'absence de seamless branching (procédé permettant de sauter d'un chapitre à un autre afin de ne pas mettre plusieurs fois les mêmes scènes sur le support) lorsque l'on regarde l'intégralité des différents chapitres d'une même section de bonus. En effet, par exemple, les 14 scènes d'Inside Breaking Bad sont présentes sur les DVD séparément et une seconde fois réunies en un bloc. Et c'est la même chose pour les castings ou les scènes supplémentaires. Heureusement que ce procédé a été utilisé pour des vidéos peu gourmandes en place et que la vision à la suite des épisodes d'un même DVD utilise bien le seamless branching.

Commentaires audio : Les épisodes 1 et 6 sont commentés par la plupart des acteurs et Vince Gilligan, le réalisateur. Nous vous conseillons fortement ces commentaires pour apprendre encore plus d'anecdotes et d'informations sur la série mais aussi parce que celui de l'épisode pilote est particulièrement drôle et source de bonne humeur, pour nous, comme pour les commentateurs.

Scènes supplémentaires : Proposées en VO sous-titrée, les 7 scènes coupées sont répartis dans les bons DVD mais sans le numéro de l'épisode dans lequel elles se trouvent. On arrive toutefois très facilement à les remettre dans leur contexte. De plus, chaque scène comporte un titre et il existe la possibilité de visionner toutes celles du DVD à la suite. Même si elles ne sont pas nombreuses, la plupart sont particulièrement hilarantes.

Dans les coulisses de Breaking Bad ou "Inside Breaking Bad" (32:46) : Faisant office de petits making-of de 2 à 3 minutes, ces 14 "épisodes" reviennent sur différents aspects ou choix de la production, mais aussi sur des scènes ou des éléments clé de la série. Nous verrons notamment les meilleurs moments de Jesse et Walter, les dessous de la scène de la baignoire et le choix des différents titres des épisodes. Nous apprendrons également les ficelles de l'explosion de la voiture de Ken et du bureau de Tuco, et que Walter adorait passer sa journée en slip et a lancé la mode du crâne rasé auprès de l'équipe. Supplément extrêmement intéressant qui vaut son pesant de meth.

Making of Breaking Bad (11:02) : Au moyen d'extraits du pilote de la série, les acteurs et membres de l'équipe présentent l'histoire et les personnages principaux, leurs relations, évolution et psychologie, sans oublier quelques anecdotes de tournage.

Interview de Vince Gilligan et Bryan Cranston (16:35) : Peter Guber et Peter Bart, producteurs de films et animateurs de Shootout sur AMC, décortiquent, dans le cadre de ladite émission, les raisons du passage d'acteurs et producteurs du cinéma à la télévision. Rejoints par Brian Lowry, critique de télévision pour Variety, ils donneront leur avis sur ces deux médias et le changement de comportement du spectateur vis-à-vis de la télévision et de la VOD. En seconde partie, Vince Gilligan et Bryan Cranston seront invités à parler de la série et notamment du choix et de la façon d'appréhender le personnage de Walter, mais aussi de son développement afin de susciter la sympathie du public malgré ses choix plus que discutables.

Auditions/Castings (08:18) : Vidéos des castings d'Aaron Paul, Anna Gunn, Betsy Brandt et Dean Norris sur des passages des premières répliques de leurs personnages dans l'épisode pilote. Bonus toujours intéressant permettant de se rendre compte des différences et des changements de script entre les castings et la série.

Breaking Bad sur AMC (01:03) : Clip promotionnel pour la diffusion de la saison 2 sur AMC avec des extraits de la première saison.

La galerie de photos de Vince Gilligan : Une sélection de diverses photos du tournage, du plateau et des acteurs. Rien d'extraordinaire mais certaines plaisent à sourire.

                       

Avis sur le packaging :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Les 3 DVD sont réunis dans 2 boîtiers slim rendant le fourreau de la taille d'un seul DVD keep case. Ledit fourreau est plutôt simple avec l'image de l'épisode pilote la plus célèbre de la série ainsi qu'une mention de l'Emmy Award de Bryan Cranston. Au dos, les informations habituelles sur un fond blanc. Fond blanc que l'on retrouvera sur les jaquettes des DVD, comportant également l'image d'un des deux acteurs principaux et une petite partie du tableau périodique des éléments, sans oublier au dos, le résumé des épisodes et suppléments sur fond vert. A l'intérieur, on reprend les tons blanc et vert de la charte graphique avec quelques éléments chimiques. Quant aux DVD, là aussi blancs, chacun intègre un élément clé de l'intrigue tels que bécher, erlenmeyer, masque à gaz ou camping-car.

Le problème dans ce packaging réside dans la masse de publicités tirées de critiques de journaux et magazines : nous en avons deux sur le fourreau et deux de plus par jaquette, sans oublier quelques visuels d'autres séries disponibles en DVD chez Sony Pictures au dos du second boîtier slim. En partant du principe que ces phrases élogieuses sont inscrites pour attirer le client, les écrire sur l'extérieur du coffret aurait suffit. Il est inutile d'en faire un produit sandwich, et cela nuit à la note qui aurait pu être plus élevée.

Au lancement des DVD, nous avons droit à une animation composée du tableau de Mendeleïev, de schémas de molécules et d'effets de gaz rappelant le générique de la série. Les menus sont extrêmement sympathiques, réussis et agréables bien que sans animation entre les parties. Nous avons le choix entre visionner tous les épisodes ou faire notre sélection grâce à un menu comportant le numéro et titre de chacun. Les schémas des molécules restent sur les différents écrans, ainsi que des photos de la série. Tout cela s'ancre plutôt bien dans le thème, avec le fond vert qui est conservé ainsi que deux musiques emblématiques de la série. Nous naviguons entre les épisodes, les langues et l'interactivité grâce à un surlignage des titres par des cristaux de méthamphétamine.

       

IMAGES DES MENUS



cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  

Voir toutes les images