Accueil > Séries TV > Science fiction > Battlestar Galactica [1978] > DVD Battlestar Galactica [1978] - L'intégrale (Édition Collector - Edition limitée) > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Bodyguard  Saison 1 [Blu ray]
Bodyguard - Saison 1 [Blu-ray]
Sortie : 01/07/20

Bodyguard - Saison 1
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 9
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 8
Sortie : 25/09/19

Candice Renoir - Saison 8
Sortie : 26/06/20

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

BodyguardBodyguard Alex HugoAlex Hugo
The OutsiderThe Outsider WatchmenWatchmen
TandemTandem MirageMirage
The BoysThe Boys LegaciesLegacies
MirageMirage Il a déjà tes yeuxIl a déjà tes yeux
LanesterLanester ValidéValidé


BATTLESTAR GALACTICA [1978] - L'INTéGRALE (ÉDITION COLLECTOR - EDITION LIMITéE)


Éditeur : Universal Pictures
Distributeur : Universal Pictures Vidéo (France)

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 7 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 21
Durée approx. : 1315 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 5050582168402

Date de sortie en France : 17 février 2004


AUDIO


Langues : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 2.0)
Sous-titres : Français

VIDÉO


Format : 1.33 - 4/3
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- Making of
- Scènes coupées
- Photos et dessins inédits
- Interview du créateur de la série sur la genèse de Galactica
- Document sur l'expérience et les souvenirs des acteurs


TEST DU DVD

Test rédigé le 29/03/2008 par Audrey Oeillet

Avis sur l'édition :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"

Battlestar Galactica 78 est à l’origine de l’une des séries de SF actuelles les plus plébiscitées par le public : c’est justement le succès de BSG 2003 qui a poussé l’éditeur Universal, détenteur des droits de la franchise, à sortir en 2004 la série de base dans une édition DVD collector plutôt remarquée. Présentée dans un packaging orné d’une façade en tête de Cylon, l’édition surfait sur la vague des coffrets tape-à-l’œil qui, s’ils s’avèrent difficile à ranger dans une DVDthèque, n’en reste pas moins plutôt élégante.


Coté suppléments, l’éditeur n’a également pas hésiter à mettre le paquet : une galette entière est consacrées aux bonus. Dommage qu’il n’en ait pas été de même pour Galactica 80…

   

Avis sur l'image :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

L’annonce d’une remasterisation de l’image explicitée sur le coffret laissait présager le meilleur. Malheureusement, c’est loin d’être le cas, et la série accuse bien 30 ans d’âge : grain persistant (plus la scène est sombre et pire c’est), couleurs plutôt ternes et rayures apparentes dressent, dans l’ensemble, un portrait pas très flatteur du programme. Seule la luminosité apparaît à la hauteur.



Bref, une image qui aurait mérité 5 ou 6 si aucune mise en avant d'une remasterisation n'avait été faite. Mais là, le 4/10 s'avère plutôt de rigueur...

           

Avis sur l'audio :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" 1Haut de page

La différence entre la version originale et la version française est ici particulièrement marquée, et pour cause : la première bénéficie d’un son 5.1, alors que seconde doit se contenter d’un son mono 2.0. La version originale est donc à privilégier largement, car le travail effectué sur cette dernière est des plus satisfaisant : on regrette, du coup, que l’image n’ai pas été mieux traitée…


A noter également que le pilote de la série semble avoir été redoublé : les voix françaises ne sont en effet pas les mêmes entre le pilote et le reste de la série... Une raison de plus de privilégier la version originale !

   

Avis sur les suppléments :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

L’un des points forts du coffret (peut-être le seul réel avec le packaging), c’est son DVD dédiés aux bonus.


« La création de Battlestar Galactica : Glen Larson » permet au créateur de la série originelle de revenir sur la genèse du programme, ainsi que sur ses différentes inspirations. Dommage que ce supplément ne dure que 5 petites minutes…



« A l’intérieur de BSG : les cylons » évoque, comme son nom l’indique, les fameux robots qui torturent leurs créateurs dans le programme. L’avantage de ce supplément, qui donne la parole à des acteurs comme Richard Hatch (Apollo dans BSG 78, et Tom Zarek dans BSG 2003) se permet de prendre un recul amusé sur les costumes de cylons, qui ont pris un sacré coup de vieux. Comme le précédent bonus, celui-ci dure également 5 minutes. C’est peu !



« Travailler avec Daggit » est un supplément encore tristement court, mais plutôt intéressant, consacré au daggit, l’espèce de singe robot que l’on rencontre dans la série : on apprend entre autre qu’un chimpanzé se cachait dans le costume ( !). L’une des plus grandes curiosités du programme révèle enfin ses secrets…



Le supplément le plus complet du coffret est clairement celui intitulé « documentaire », qui permet à la majeure partie du cast (acteurs, producteurs…) de parler de la série durant 45 minutes. Maquillage, effets spéciaux, tournage, genèse du programme… Là où les premiers suppléments étaient courts et thématiques, on s’attarde ici de façon général au programme, qui est bien plus intéressant. Un bonus à ne pas rater.



« Les scènes inédites » proposent une compilation de scènes coupées pour 8 épisodes. Comme souvent, la valeur de ce bonus est réduite par l’absence de contexte. Reste qu’il est suffisamment rare pour une série de cet âge de disposer de tels rushes exploitables.



Une galerie photo, divisées par thèmes (acteurs, artworks et maquettes), permet de découvrir des images étonnantes du travail réalisé sur la série.



Enfin, un dernier supplément intitulé « avant première inédite », se révèle être une bande annonce de BSG 2003 aujourd’hui dénuée d’un intérêt plutôt évident…



Malgré quelques petites faiblesses dans la durée de certains bonus, cette galette de supplément s’avère très satisfaisante compte tenu de l’âge de la série et de sa popularité très relative avant la sortie de BSG 2003.

               

Avis sur le packaging :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Le coffret de cette édition collector de 2004 se résume à une boite plutôt imposante, de couleur argentée, ornée d’une tête de cylon version 78 en façade. Cette dernière donne un cachet certain au packaging mais rend le rangement du coffret très difficile dans une DVDthèque.



A l’intérieur du coffret, on trouve 3 boîtiers amaray contenant chacun deux DVD. Chacune des jaquettes reprend le visuel de l’un des personnages principaux : Adama, Starbuck et Apollo, sur fond bleu. Les boîtiers sont insérés dans une armature en mousse pour les empêcher de bouger. On notera que cette précaution louable tombe un peu à plat lorsqu’on constate que le septième DVD, qui renferme les bonus, est négligeant « jeté » au fond du coffret dans une petite pochette en papier…



Du coté de la navigation, c’est le minimum requis : menus statiques identiques sur chaque galette et options sommaires. On ne risque donc pas de se perdre.

     

IMAGES DES MENUS



cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  

Voir toutes les images


VOS CRITIQUES


Thierry
Quelle voix ? le 23 Mars 2006

Toutes les voix de l'épisode pilote ont été changées, heureusement, dans les autres épisodes on retrouve les voix d'origines et surtout les bons dialogues. La voix de Lorne Green fait vraiment défaut dans le pilote. A part ce problème, le coffret est de bonne qualité. Les bonus sont bien sur en VO.

Limiter les critiques