Accueil > Sitcom > Comédie > Mon Oncle Charlie > DVD Mon Oncle Charlie - Saison 9 > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Bodyguard  Saison 1 [Blu ray]
Bodyguard - Saison 1 [Blu-ray]
Sortie : 01/07/20

Bodyguard - Saison 1
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 9
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 8
Sortie : 25/09/19

Candice Renoir - Saison 8
Sortie : 26/06/20

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

BodyguardBodyguard Alex HugoAlex Hugo
The OutsiderThe Outsider WatchmenWatchmen
TandemTandem MirageMirage
The BoysThe Boys LegaciesLegacies
MirageMirage Il a déjà tes yeuxIl a déjà tes yeux
LanesterLanester ValidéValidé

dvd Mon Oncle Charlie  Saison 9


Achetez-le sur

Acheter sur Amazon
Acheter sur Fnac
Acheter sur Cdisocunt


MON ONCLE CHARLIE - SAISON 9


Éditeur : Warner Bros
Distributeur : Warner Home Video France

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 4 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 24
Durée approx. : 528 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 5051889241218

Date de sortie en France : 07 octobre 2014


AUDIO


Langues : Anglais (Dolby Digital 2.0), Espagnol (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 2.0)
Sous-titres : Anglais, Français

VIDÉO


Format : 1.78 - 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- Mon Oncle Charlie version 2.0 : co-créateur/producteur exécutif Chuck Lorre et le casting dévoile l’histoire vraie des modifications apportées à la série
- La montée en gamme du Milliardaire : le nouveau design de la maison de Walden Schmidt. Making of du relooking de la maison sur la plage avec le casting et l’équipe des décorateurs

TOUS LES ARTICLES SUR MON ONCLE CHARLIE - SAISON 9


08.10.2014 | Mon Oncle Charlie : Walden entre en scène

TEST DU DVD

Test rédigé le 07/11/2014 par Diane Mauviard

Avis sur l'édition :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"

La neuvième saison de Mon Oncle Charlie est sortie en DVD le 7 octobre 2014, toujours aux éditions Warner Bros, bien sûr !
Cette saison sonne le renouveau de la série Mon Oncle Charlie après la disparition du personnage de Charlie et l'arrivée, très attendue, de Walden Schmidt. Ce sont donc de nouvelles bases que les créateurs, scénaristes, l'équipe technique et les acteurs ont dû poser, espérant que le succès de la série n'en serait pas altéré.

Fort heureusement pour tous, cela n'a pas été le cas puisque le public a suivi avec grand intérêt le "pilote" introduisant Walden et n'a plus décroché de son écran ensuite. Une réussite parfaitement illustrée à travers les bonus de cette édition.

Quant à l'édition en elle-même, pas de renouveau mais, au moins, Warner a eu la décence de conserver un authoring propre et agréable, bien plus engageant que ce qui a pu être fait sur de récentes éditions de nouvelles séries.

 

Avis sur l'image :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Sitcom respectant purement les codes du genre, Mon Oncle Charlie bénéficie d'éclairages lumineux et de nombreuses couleurs à l'image.

Proposés au format 16/9ème anamorphique, compatible 4/3, les vingt-quatre épisodes de ce coffret ont reçu un bon traitement, permettant au téléspectateur de se délecter durant son visionnage sans être choqué par une pixellisation ou un crénelage à outrance.

En revanche, un fourmillement nous frappe dès la scène d'ouverture du premier épisode, sur le costume sombre d'Alan. Il est cependant nettement moins visible lors de l'utilisation d'un équipement HD que sur un ordinateur.

C'est donc sur les images sombres, comme très souvent, que la qualité d'image pêche le plus mais, comme nous vous l'avons fait remarquer, ceci n'est que rarement dommageable à l'ensemble. Nous ne sommes en effet pas en présence d'une série où ce genre d'image est légion.

Même chose pour les scènes en mouvement (voir dernière capture), elles aussi rares.

                       

Avis sur l'audio :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" 1Haut de page

Tournée en public, Mon Oncle Charlie n'est donc pas une série avec une bande sonore riche. Les accompagnements musicaux sont très rares. Ainsi, la version originale, la version française et la version espagnole, toutes présentées en stéréo, ne sont pas vraiment un problème. Les seuls vrais "bruits de fond" sont les rires des spectateurs présents et, lorsqu'on est habitué aux sitcoms, cela gêne peu. Les dialogues sont suffisamment mis en avant et ces rires n'influent pas sur leur audibilité.

Comme à l'accoutumée chez Warner, les pistes de sous-titres sont nombreuses. Toujours présenté en bas au centre de l'écran, le lettrage reste le traditionnel mais efficace blanc aux contours noirs, pour une meilleure lisibilité. Sauf sur une partie des bonus (le premier documentaire), où ils sont étrangement placés en haut de l'écran, quitte à manger le visage des intervenants... Dommage.

Quant au travail de sous-titrage en lui-même, on observe encore des erreurs, plus ou moins importantes. Des mots pris pour d'autres, des doublons, des fautes d'accord et même de grammaire (voir capture) ponctuent malheureusement ces lignes, en particulier pour les suppléments.

   

Avis sur les suppléments :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Trois suppléments sont répartis sur chacun des trois disques de ce coffret.

Le premier, sur le disque 1 donc, s'intitule "Two and a half men version 2.0" et traite, comme son titre l'indique, des changements de cette saison. D'une durée de 17mn26, les producteurs exécutifs et créateurs, Chuck Lorre et Lee Aronsohm, y interviennent pour expliquer leurs choix dans le traitement de l'arrivée de Walden, son insertion au sein du casting et dans la vie de Alan et des autres. Le nom du bonus lui-même est une référence à Walden, crack en l'informatique. En toute logique, Ashton Kutcher (Walden), Jon Cryer (Alan), Conchata Ferrell (Berta), Holland Taylor (Evelyn) et le réalisateur James Widdoes interviennent également. Le téléspectateur a aussi droit à quelques images des dernières répétitions et du tournage du pilote, avec réactions à chaud des spectateurs venus y assister. Cela fait plaisir de voir que l'on ne nous a pas laissé nous contenter d'un petit "medley" d'images de la saison présenté comme supplément, comme c'est parfois le cas.

Le deuxième, sur le disque 2 et intitulé "The Billionaire Upgrade : Walden Schmidt's Malibu House Redesign", ne dure que 9mn43. John Shaffner, qui a travaillé sur de nombreux décors de sitcoms américaines, et sa collaboratrice, Anne Shea, nous font visiter les décors tels qu'ils ont été modifiés en nous expliquant comment ils ont fait pour adapter l'ancienne maison de Charlie à la vie et à la personnalité de Walden. Ils soulèvent des points auxquels, nous, simples téléspectateurs, n'aurions jamais songé et qui font donc toutes leurs compétences. Ainsi les matériaux utilisés sont rigoureusement sélectionnés afin de bien passer à l'image, de ne provoquer aucun reflet, d'être dans les bonnes dimensions, quitte à apporter quelques modifications de dernière minute et tout en respectant le timing serré d'un tournage.

Sur le troisième disque enfin se trouve le bêtisier de cette saison. 7mn05 durant lesquelles les acteurs se trompent ou oublient leur texte, voir même se trompe de nom. Jon Cryer prononçant le prénom d'Ashton au lieu de Walden, ce n'est pas mal, par exemple.

           

Avis sur le packaging :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Nous n'avons pas eu le coffret complet en notre possession. Ainsi, nous ne pouvons jurer de rien concernant le packaging complet.

Nous savons toutefois que sur la jaquette est représenté le nouveau trio d'hommes sur lequel est désormais centré la série sur un fond rouge/bordeaux. Ce visuel est repris sur le menu principal, illustré du générique de la série joué en boucle.

Depuis ce menu, nous pouvons choisir d'accéder directement à la lecture enchaînée des épisodes du disque, de sélectionner un épisode du disque en particulier, d'accéder au supplément présent sur le disque et de changer la langue et/ou les sous-titres.

L'authoring reprend les mêmes bases que celui des éditions précédentes et c'est un soulagement lorsque l'on voit certains coffrets du même éditeur. Jeu de couleurs, des photos pour illustrer chaque sous-menu sur chaque disque et sélection des épisodes via le fameux petit logo de la télévision reprenant le numéro de l'épisode... Ici les critiques resteront les mêmes : pas de titre d'épisode lors de leur sélection (à voir si le coffret contient un livret pour remédier à ce désagrément), ce qui est un peu dommage, et choix de la langue et des sous-titres qui ne peut se faire qu'en repassant par le menu principal entre les deux.

Tout se fait via un petit curseur jaune en forme de losange, losange présent dans les graphismes servant de fond sur les menus.

Sur chaque sous-menu, le retour au menu principal se fait via la petite icône représentant une maison.

Comme toujours chez Warner, un autre léger bémol est que les menus s'affichent en anglais.

Enfin, on remarque quand même un léger déclin sur le travail des menus puisque pour les premières saisons, chaque sous-menu s'agrémentait, en plus des captures d'épisodes, d'une photo promotionnelle de l'un des acteurs. Or, ceci a disparu au moins depuis la saison 7 (que nous avions testée) Cela rendait les sous-menus encore plus attrayants. C'était agréable. Toutefois, nuançons quand même notre déception puisque le plaisir de menus illustrés demeure.



   

IMAGES DES MENUS



cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  

Voir toutes les images