Accueil > Séries TV > Drame > Homeland > Blu-Ray Homeland - Saison 3 [Blu-ray] > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Bodyguard  Saison 1 [Blu ray]
Bodyguard - Saison 1 [Blu-ray]
Sortie : 01/07/20

Bodyguard - Saison 1
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 9
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 8
Sortie : 25/09/19

Candice Renoir - Saison 8
Sortie : 26/06/20

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

BodyguardBodyguard Alex HugoAlex Hugo
The OutsiderThe Outsider WatchmenWatchmen
TandemTandem MirageMirage
The BoysThe Boys LegaciesLegacies
MirageMirage Il a déjà tes yeuxIl a déjà tes yeux
LanesterLanester ValidéValidé

dvd Homeland  Saison 3 [Blu ray]


Achetez-le sur

Acheter sur Amazon
Acheter sur Fnac
Acheter sur Cdisocunt


HOMELAND - SAISON 3 [BLU-RAY]


Éditeur : 20th Century Fox
Distributeur : Fox Pathé Europa

Type : Saison
Origine : zone B
Nombre de disque : 3 (BD-50)
Nombre d'épisodes : 12
Durée approx. : 720 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 3344428056810

Date de sortie en France : 15 octobre 2014


AUDIO


Langues : Allemand (DTS 5.1), Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS 5.1), Italien (DTS 5.1)
Sous-titres : Allemand, Anglais, Français, Italien, Néerlandais

VIDÉO


Format : 1.78 - 16/9 natif
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- Les coulisses des derniers jours de la saison 3
- Making of : le tournage à Puerto Rico
- Scènes inédites
- Commentaires audio

TOUS LES ARTICLES SUR HOMELAND - SAISON 3 [BLU-RAY]


14.10.2014 | Homeland : Carrie contre Brody

TEST DU BLU-RAY

Test rédigé le 11/10/2014 par Grégory Lazareth

Avis sur l'édition :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"

Deux mois après l'attentat de Langley qui a fait plus de 200 victimes liées à la CIA, l'agence est au bord du gouffre, cherchant désespérément à faire la lumière sur cette affaire. Brody étant désigné comme coupable, Carrie tente envers et contre tous de le défendre devant la commission mais personne ne daigne la croire. Pendant ce temps, le principal intéressé poursuit sa cavale et se retrouve au Venezuela avec de graves blessures. Aux Etats-Unis, suite à une tentative de suicide, Dana rentre chez elle après un séjour dans un institut et la famille essaie tant bien que mal de tenir bon.

Toujours au sommet de leur art, les acteurs continuent de nous éblouir dans cette nouvelle saison. Après les premiers épisodes quelque peu laborieux, on se demande où les scénaristes veulent nous emmener maintenant que le duo principal est scindé, mais une fois la révélation faite, les regrets d'avoir joué les fines bouches s'imposent immédiatement. Le dernier quart du programme est d'ailleurs un ingénieux détonateur d'émotions s'agrégeant dans un constat final qui aurait pu faire office de parfaite conclusion à Homeland. La saison 4 venant de démarrer aux Etats-Unis, il y a fort à parier que la série n'aura plus l'extraordinaire intensité qu'elle dégageait jusque-là.

Suspense haletant et scènes chocs sont donc de la partie dans ce troisième coffret au packaging et à l'authoring classiques chez la Fox. L'image en met plein la vue et la piste originale HD réjouit les tympans. Ceux des fans de la langue française sauront toutefois se contenter du mixage concocté pour eux. Restent alors les bonus, intéressants bien que trop courts, pour finaliser l'édition.

 

Avis sur l'image :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Contrairement aux personnages de la série, l'image est toujours bien traitée en frôlant la perfection grâce à sa compression invisible et son étalonnage maîtrisé. Faites donc chauffer vos mange-disques, ils seront plus que ravis de dévorer la série, au moins autant que vous !

Que dire encore sur cette troisième saison si ce n'est les mêmes éloges que pour les précédentes ? La lecture des sous-titres n'est pas chose aisée car le temps manque alors pour admirer les plans dont la précision est sans égale. Les paysages sont des modèles de perfection dans lesquels chaque pixel de l'écran pourrait devenir l'employé du mois. La toute petite maison que l'on peut apercevoir au fin fond de l'image reste ancrée et impressionnante de netteté à l'instar de tous les autres éléments sur l'ensemble de la profondeur du plan. Et toutes les scènes sont de cet acabit, même en pleine action ou lors de travelings ! Les détails et les lignes restent visibles sans jamais trembler ni générer de paquets informes qui s'avèreraient indigestes pour les yeux.

Si les paysages sont magnifiques, il en est de même pour les décors et les personnages, qu'ils se pavanent en intérieur ou en extérieur, qu'ils soient illuminés ou dans l'obscurité. La confirmation de la tenue des contours et de la finesse du piqué s'offre à nos yeux à chaque instant grâce également au tapis rouge déroulé aux couleurs et à leur étalonnage minutieux qui participe pleinement à l'ambiance des situations. Cette palette exposée à l'écran donne aux visages une carnation divine, à la nature des textures vivantes et aux décors un réalisme transpirant de précision. La propreté des images met de bien belle façon en valeur la photographie, l'éclairage maîtrisé affichant de superbes contrastes ainsi qu'une multitude de nuances qui ne pourront laisser que rêveur : les lieux les plus sales, lugubres, inquiétants et malfamés révèlent ainsi toute leur beauté. Il arrive cependant que du grain apparaisse dans certaines scènes en basse lumière mais on ne tirera pas la sonnette d'alarme pour si peu.

                       

Avis sur l'audio :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" 1Haut de page

La piste anglaise est disponible au format DTS-HD Master Audio 5.1 alors que la version française est en DTS 5.1 mi-débit (768 kbps) comme sur les coffrets précédents.

Le mixage original est toujours d'un excellent niveau mais une impression de manque de relief pourrait survenir pour la simple et bonne raison que cette troisième saison est moins nerveuse et dynamique que les autres. Les différentes composantes sont d'une clarté et d'une précision absolues, chacun des éléments audibles étant bien distinct de ses petits camarades, et l'équilibre général qui s'en dégage est parfaitement bien jaugé. Ainsi, nous pouvons entendre une richesse dans les bruitages qui va faciliter l'immersion, surtout que la spatialisation délivre un sacré spectacle. L'intégration de la piste vocale est naturelle et les ambiances diffusées sur les cinq canaux sont justes à tout moment, pouvant passer d'un quasi-silence dans une pièce calfeutrée à un brouhaha de jour de marché au pied de la Tour de David, en passant par une nature très bruyante après le coucher du soleil. Quand l'action s'intensifie, la tension monte et nous assaille de tous les côtés. On est littéralement transporté par le son dans une grande variété d'environnements aussi inquiétants qu'impressionnants, même si les basses restent encore un peu trop en retrait. De plus, particulièrement en Iran, des répliques sont prononcées en français avec de délicieux accents, rajoutant encore une pointe d'authenticité à l'intrigue.

La piste française possède quelques défauts techniques et artistiques qui peuvent s'avérer rédhibitoires en comparaison de son aînée, mais pour un format non HD, elle fait tout de même très bonne figure. L'équilibre global est modifié en mettant les voix légèrement plus au premier plan et l'ensemble du mixage est clair sans pour autant hériter de la pureté de son homologue anglais. Les environnements sonores restent bien retranscrits la majorité du temps, la spatialisation bénéficiant là aussi d'une réalisation efficace. Néanmoins, des différences notables se traduisant par un manque de vie se font sentir par moments. En effet, certains bruitages et voix d'arrière-plan, notamment dans les extérieurs ou le centre de commande de la CIA, ont été effacés de la scène arrière voire même supprimés tout court de cette version. Il arrive alors que des ambiances "expressives" sur la piste originale soient plus mesurées et tues en français.

Les dialogues en anglais ont été bien adaptés en français, dans le doublage comme le sous-titrage, tous deux relevant d'une fidélité adéquate et sans erreurs significatives.
 
Comme le menu peut être appelé en surimpression pendant la lecture, les pistes sonores et de sous-titres peuvent être changées à la volée.


Avis sur les suppléments :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Pas de changement entre les éditions, les suppléments restent vraiment minces pour une série aussi appréciée et saluée, mais ils ont le mérite d'apporter des informations et approfondissements attrayants.

BD 1 à 3 :
Scènes inédites (14:11) : Réparties en blocs sur les disques appropriés mais sans mention des épisodes sources, ces 11 scènes coupées, pour la plupart, creusent les personnages dans des séquences plutôt intimistes. Chacun a droit à son moment, le plus drôle étant le petit-déjeuner de Dana.

BD 1 :
Recréer la Tour de David (07:33) : Pour recréer la fameuse Tour de David de Caracas, l'équipe de la série a trouvé à San Juan (Porto Rico) un immeuble similaire qu'elle redécora et aménagea pour le tournage tout en garantissant la sécurité de l'endroit. Lieu puissant pour ramener Brody dans l'intrigue, ce bâtiment a une histoire qui va être contée.

BD 3 :
Héros malgré lui : Commentaires audio : Damian Lewis, Alex Gansa et le monteur Joe Hobeck sont aux manettes pour commenter le dernier épisode, mais malheureusement, les sous-titres doivent être retenus par l'ennemi...

Le tournage du dernier épisode de la saison (13:06) : Accompagnés par d'autres personnes de l'équipe, les co-producteurs exécutifs – entre autres casquettes – Alex Gansa et Lesli Linka Glatter nous donnent quelques ficelles de ce season finale tourné au Maroc pour sa ressemblance avec les environnements iraniens. Ce petit making-of revient sur des scènes/moments forts de l'épisode en nous montrant l'envers du décor et nous parle par exemple des choix scénaristiques, de la diversité des langues sur le plateau, du look et même des figurants.

       

Avis sur le packaging :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

N'ayant pas eu le packaging en notre possession, nous ne pouvons en donner un avis objectif mais il devrait être semblable à ses prédécesseurs, c'est-à-dire prendre la forme d'un fourreau cartonné dans lequel s'insèrent 2 boîtiers Blu-ray prévus pour les 3 disques. Le visuel présente le visage de Carrie, entre ceux de Saul et Brody, le drapeau américain en filigrane. L'esprit de la série est toujours bel et bien là !

L'authoring est simple et efficace, comme sur le coffret précédent. Par-dessus le drapeau flottant américain, une compilation d'extraits de la saison défile sous nos yeux pendant que nos oreilles entendent le thème musical du générique. Toute la navigation passe par un unique menu en bas de l'écran, affichable à la demande lors de la lecture. Grâce à lui, on peut choisir l'épisode, configurer la piste sonore, les sous-titres et visionner les suppléments. Un menu de recherche est également visible afin de voir la barre de temps de la saison ou des épisodes pour aller directement au moment voulu, ou alors de visualiser les signets que l'on aurait ajoutés en cours de lecture pour marquer un passage. La sélection des épisodes fait apparaître titres, résumés et le mode "Saison complète" qui permet de continuer la lecture au moment où l'on s'était arrêté sans devoir tout reconfigurer ou passer par le menu lors du changement de disque ou en rallumant la platine.

N.D.R. : Les captures HD n'affichent pas les menus car, contrairement aux DVD où ceux-ci sont intégrés dans l'image, ils forment ici un élément technique à part ajouté par-dessus.