Accueil > Sitcom > Comédie > 2 Broke Girls > DVD 2 Broke Girls - Saison 1 > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Bodyguard  Saison 1 [Blu ray]
Bodyguard - Saison 1 [Blu-ray]
Sortie : 01/07/20

Bodyguard - Saison 1
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 9
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 8
Sortie : 25/09/19

Candice Renoir - Saison 8
Sortie : 26/06/20

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

BodyguardBodyguard Alex HugoAlex Hugo
The OutsiderThe Outsider WatchmenWatchmen
TandemTandem MirageMirage
The BoysThe Boys LegaciesLegacies
MirageMirage Il a déjà tes yeuxIl a déjà tes yeux
LanesterLanester ValidéValidé

dvd 2 Broke Girls  Saison 1


Achetez-le sur

Acheter sur Amazon
Acheter sur Fnac
Acheter sur Cdisocunt

2 BROKE GIRLS - SAISON 1


Éditeur : Warner Bros
Distributeur : Warner Home Video France

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 3 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 24
Durée approx. : 495 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 5051889339113

Date de sortie en France : 04 avril 2014


AUDIO


Langues : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 2.0)
Sous-titres : Anglais (mal entendants), Français, Néerlandais

VIDÉO


Format : 1.78 - 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- 2 Girls Going 4 Broke : les coulisses du tournage
- Scènes coupées

TOUS LES ARTICLES SUR 2 BROKE GIRLS - SAISON 1


04.04.2014 | 2 Broke Girls : deux filles pauvres mais hilarantes

TEST DU DVD

Test rédigé le 20/09/2014 par Grégory Lazareth

Avis sur l'édition :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"

Max (Kat Dennings) est une jeune serveuse désabusée à l'humour cinglant et incisif qui tente désespérément de joindre les deux bouts avec un travail de babysitting et une passion pour la confection de cupcakes. Son quotidien se voit chamboulé lorsque Caroline (Beth Behrs) débarque au restaurant dans l'espoir d'y décrocher un emploi. Celle-ci n'est autre que la fille d'un riche homme d'affaires fraîchement mis sous les verrous après le gel de ses comptes. Fauchées toutes les deux, elles décident de vivre en colocation et de réunir 250 000 dollars grâce à leurs pourboires afin d'ouvrir une pâtisserie. Avec Han, leur petit patron coréen, Oleg le cuisinier pervers, Earl le caissier septuagénaire et Chestnut – Casse-Noisette en français – le cheval de Caroline qui vit dans la cour de l'appartement, la vie des deux nouvelles amies ne s'annonce pas des plus faciles et le chemin va être long avant d'accéder au rêve américain.

2 Broke Girls est une sitcom hilarante, mi-vintage mi-moderne, créée par Michael Patrick King et Whitney Cummings, tous deux issus notamment du stand-up et ayant déjà travaillé sur divers films et séries dont Sex And The City pour le premier. Leur expérience de la scène humoristique se ressent fortement dans l'écriture et le rythme quasi ininterrompu des répliques qui font mouche. Tout le monde en prend pour son grade mais la cible la plus facile reste les hipsters. Cette comédie à l'humour ravageur, tranchant et complètement irrévérencieux est une divine bouffée d'air frais qui s'écarte des productions actuelles par son décor loin des milieux à paillettes et ses personnages délicieusement attachants dont son duo complémentaire d'actrices qui fonctionne à la perfection ainsi qu'une Jennifer Coolidge (la maman de Stifler, American Pie) à tomber dès son arrivée en mi-saison.

L'édition DVD de la première saison a été réalisée avec un manque d'amour, preuve en est de son authoring doté de menus aussi vides et légers qu'un soufflé réussi. Sous son apparence classique, le packaging renferme toutefois un produit de bonne qualité, visuellement soigné et auditivement agréable dans les deux langues. Les cerises sur le gâteau ne seront que deux, ce supplément servant néanmoins de digestif avant que l'appétit revienne pour la saison prochaine.

 

Avis sur l'image :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

L'image en 16/9e est agréablement belle et définie. Parsemée d'un arc-en-ciel de couleurs vives et gaies qui nous sont littéralement jetées au visage, l'esthétique contribue judicieusement à la force du show en nous régalant les rétines comme un enfant qui baverait devant la vitrine d'une pâtisserie. Saturation et contraste sont parfaitement réglés, au même titre que l'encodage qui démontre une précision des plus soignées avec des contours plutôt nets. Dans tous ces décors aux arrière-plans souvent bien chargés, c'est un bonheur de pouvoir profiter de chaque accessoire posé çà et là et de textures décelables sans problème trop visible de fourmillement ou de crènelage.

                       

Avis sur l'audio :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" 1Haut de page

En Dolby Digital 5.1, la piste originale dévoile des composantes sonores bien équilibrées et une belle clarté des voix. L'ensemble sonne naturel et pris sur le vif avec les rires des spectateurs que l'on oublie cependant assez rapidement. Pratiquement toute la bande son arrive en frontal, les canaux arrière ne diffusant que la musique et le fond de l'ambiance... mais quoi de plus normal dans ce genre de sitcom tournée en public où toute "l'action" se déroule devant les caméras.

La piste française en Dolby Digital 2.0 est d'une clarté absolue et tout aussi bien équilibrée que sa consœur. Le casting du doublage est merveilleusement choisi avec en tête le jeu très convaincant des deux héroïnes.

Côté adaptation française, les sous-titres et le doublage font assez fort. L'un et l'autre sont différents mais le résultat est sans appel : ça fonctionne ! Les références culturelles telles que cinématographiques, musicales, télévisuelles et même les marques sont en majorité conservées ou alors transposées aux nôtres. Les innombrables et innommables allusions sexuelles prononcées par Oleg ou les autres protagonistes sont intelligemment adaptées, de même que les jeux de mots et multiples obscénités qui parsèment les épisodes. Evidemment, le doublage est parfois plus drôle que les sous-titres, d'autres fois c'est l'inverse, et l'on peut s'éloigner de la piste originale, mais c'est le principe de l'adaptation. Le contrat est donc rempli car pour une série aussi rythmée en répliques comiques et assassines, c'était un véritable challenge remporté autant à l'oral qu'à l'écrit.

   

Avis sur les suppléments :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Il est évident que les bonus ne vont pas nous donner d'indigestion mais l'intérêt est bien là pour plonger dans les coulisses du show et se délecter de quelques petites scènes supplémentaires.

DVD 3 :
2 Girls Going 4 Broke (13:30) : Ce making-of met en scène une partie de l'équipe officiant sur la série dont ses créateurs Michael Patrick King et Whitney Cummings qui nous expliquent entre autres sa genèse. Viendront ensuite des sujets tels que les décors, les lieux, les costumes, la complicité des deux actrices principales ou encore l'humour très porté sur la chose et l'authenticité du vocabulaire pour des filles de 22 ans.

Scènes alternatives (05:57) : Il s'agit plutôt de scènes coupées relatives aux épisodes 2, 4, 9, 19 et 24. Toutes à la suite, c'est avec un plaisir non dissimulé que l'on découvre ces nouveaux gags toujours aussi... percutants.

       

Avis sur le packaging :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

L'édition se compose d'un boîtier DVD et d'un fourreau en carton visuellement identiques. Au recto est affichée une illustration de Max et Caroline en tenue de travail rouge et orange, couleurs qui seront reprises au verso sur lequel on retrouve les deux jeunes femmes, quatre vignettes et les habituelles présentation de la série, liste des bonus et spécificités techniques. La jaquette interne dans les mêmes tons se voit encore affublée du duo de choc en plein labeur et présente d'autres captures ainsi que le contenu des disques en listant les épisodes. La sérigraphie découpe les DVD horizontalement en deux parties unies : du blanc en haut et du orange en bas.

L'authoring chez Warner est toujours aussi sommaire : une image de fond reprenant celle du packaging, un accompagnement musical et une barre de menu en anglais constituée d'icônes permettant de sélectionner son épisode, les visionner tous d'affilée, choisir sa langue, ses sous-titres ou les bonus. On déplore l'absence d'animation et le terrible néant des sous-menus, complètement standardisés avec un simple arrière-plan rouge sans illustration ni musique. Les épisodes n'ont même pas leur titre d'affiché, uniquement leur numéro, laissant la page désespérément vide... surtout qu'il y en a deux pour les huit épisodes présents par disque. Un fond rouge avec six boutons (quatre pour les épisodes et deux pour la navigation), voilà le "travail" d'authoring...