Accueil > Série animée > Comédie > Futurama > DVD Futurama - Saisons 5 et 6 > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Bodyguard  Saison 1 [Blu ray]
Bodyguard - Saison 1 [Blu-ray]
Sortie : 01/07/20

Bodyguard - Saison 1
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 9
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 8
Sortie : 25/09/19

Candice Renoir - Saison 8
Sortie : 26/06/20

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

BodyguardBodyguard Alex HugoAlex Hugo
The OutsiderThe Outsider WatchmenWatchmen
TandemTandem MirageMirage
The BoysThe Boys LegaciesLegacies
MirageMirage Il a déjà tes yeuxIl a déjà tes yeux
LanesterLanester ValidéValidé


FUTURAMA - SAISONS 5 ET 6


Éditeur : 20th Century Fox
Distributeur : Fox Pathé Europa

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 4 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 26
Durée approx. : 540 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 3344428046941

Date de sortie en France : 06 mars 2013


AUDIO


Langues : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 2.0)
Sous-titres : Anglais (mal entendants), Français (mal entendants)

VIDÉO


Format : 1.78 - 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- Les commentaires audio chaque épisode par l’équipe de la série
- “The Adventures of Delivery-Boy Man” : un comic animé original, dessiné et interprété par Philip J. Fry
- “Bend It Like Bender” : le premier, le meilleur et le seul clip vidéo de Bender !
- Comment fabriquer un tube ?
- Précédemment dans Futurama…
- La table ronde sur l’épisode “Le Prisonnier de Benda”
- Les scènes inédites
- “Le décortiquage d’une scène” par Farnsworth
- Le bêtisier de la bande son
- La réincarnation pour les nuls avec le réalisateur de la série : Peter Avanzino
- F.A.Q : Foire Anti-Questions
- Les premières esquisses de Mr. Pep’s

TOUS LES ARTICLES SUR FUTURAMA - SAISONS 5 ET 6


05.03.2013 | [Erratum Format] Nouvelle livraison pour Futurama !

TEST DU DVD

Test rédigé le 24/11/2013 par Grégory Lazareth

Avis sur l'édition :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"

Remettons les pendules à l'heure ! Après 5 ans d'absence, Futurama avait ressuscité dans une cinquième saison constituée de 4 films (chacun divisé en 4 épisodes) diffusés entre 2008 et 2009 avant de rempiler pour une sixième découpée en deux (6-A et 6-B) sur 2010 et 2011. En France, les films n'étant pas comptabilisés comme une saison, le coffret ici chroniqué compte la 6-A en tant que cinquième et la 6-B en sixième, donnant ainsi la dénomination "Saisons 5 & 6". L'ordre des épisodes sera d'ailleurs celui de production et non de diffusion.

Ces 26 nouvelles aventures des employés de Planet Express devraient ravir les fans avec leur masse de références et de gags hilarants loin du politiquement correct. Créatures de l'espace, voyages temporels, inventions du professeur, passé des personnages, bêtises de Fry, tribulations de Bender, les classiques sont toujours de la partie et ne perdent rien de leur efficacité. Alors, prêts à décoller ?

Cette édition est de bonne facture avec toute une ribambelle de bonus, un packaging efficace, des menus convenables et des pistes sonores de qualité. Suivant votre matériel, l'image pourrait être aliasée mais ce sera le seul reproche en plus du non-sous-titrage des commentaires audio.

 

Avis sur l'image :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Au format 16/9e, l'image peut se targuer de faire ressortir une gamme de couleurs impressionnante avec un ratio de contraste vraiment avantageux. Chaque élément rayonne et cette avalanche de nuances fait du bien en ces temps maussades. La précision est plutôt bonne mais peine légèrement dans les séquences rapides. Toutefois, ce sont surtout les contours qui ternissent le tableau car du crènelage se remarque et fait quelquefois scintiller les lignes droites. Le défaut est encore plus visible entre deux zones de couleurs très différentes (par exemple un tir rose dans l'espace noir) mais s'effacera presque entièrement après le passage des algorithmes d'upscale de certains lecteurs de salon.

                       

Avis sur l'audio :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" 1Haut de page

Le coffret propose des pistes sonores Dolby Digital 5.1 en version originale et 2.0 en français. Cette dernière dévoile un beau mixage stéréo pourvu d'un parfait équilibre et de dialogues tout à fait clairs. Quant à la bande anglaise, elle est plus vivante de par l'addition des canaux arrière mais à moindre mesure car ils sont surtout utilisés pour la musique. En effet, ils se retrouvent bien souvent muets, néanmoins ils savent faire leur part du travail quand des ambiances ont besoin d'eux ou que quelque chose se passe derrière l'objectif. Cependant, ce sont les basses qui sont les mieux exploitées, la série s'y prêtant bien, avec une préférence pour la piste originale dotée d'une amplitude plus poussée.

Au même titre que sur Les Simpson, le doublage français est excellentissime et drôle de bout en bout grâce à des jeux de mots très bien trouvés sans non plus prendre une liberté trop grande par rapport à la version originale. Les sous-titres s'en sortent correctement mais ratent bon nombre de fois le coche des rires à vouloir être beaucoup trop fidèles. Si vous ne comprenez pas l'anglais, mieux vaut donc vous tourner vers le doublage français, d'autant plus que la plupart des comédiens de la saison précédente (on ne compte pas celle formée par les films) ont repris leur rôle.

A noter que les chansons sont en anglais et sous-titrées en français.

   

Avis sur les suppléments :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Les bonus sont nombreux et variés et même si certains n'ont aucun intérêt comme le bêtisier audio, d'autres méritent infiniment leur place, notamment ceux du quatrième DVD exposant les coulisses. Comme d'habitude, l'absence de sous-titrage sur les commentaires audio est une véritable honte...

DVD 1 à 4 :
Commentaires audio : Tous les épisodes sont commentés par Matt Groening, David X. Cohen ainsi que d'autres membres de l'équipe. Malheureusement, il n'y a aucune piste de sous-titres alors accrochez-vous !

DVD 1 - Saison 5 (6-A) :
Scènes inédites (09:53) : 22 scènes coupées ou non finalisées de la saison 5 (la 6-A) sont visibles à la suite séparées par des cartons indiquant l'épisode qui aurait dû contenir la séquence. Toujours aussi drôle.

Comment faire un tube (04:47) : Nous retrouvons Billy West, un des doubleurs américains de la série, et le grand guitariste Greg Leon dans les coulisses de l'enregistrement de la chanson "Shut up and love me", le tube du 31e siècle utilisé dans l'épisode "Mariages interdits".

Précédemment dans Futurama (01:18) : Il s'agit des 12 séquences "Previously on Futurama" que l'on devait retrouver avant chaque partie des films de la (vraie) saison 5. Les personnages prononcent la phrase et quelque chose arrive sur la caméra.

DVD 2 - Saison 5 (6-A) :
Bonus caché : Les esquisses de Delivery-Boy Man : Ce supplément est accessible par l'antenne de la tour de Planet Express dans le menu de l'épisode "Dddifférences innnsurmontables" et présente des dessins de Delivery-Boy Man.

Bonus caché : Le bêtisier de la bande son (00:15) : Ce supplément est accessible par la fenêtre de la tour de Planet Express dans le menu de l'épisode "L'épisode incroyable" et présente un minuscule bêtisier audio.

"The Adventures of Delivery-Boy Man" (06:56) : Dans l'épisode "Dddifférences innnsurmontables", Fry réalise une bande dessinée que l'on peut voir ici en intégralité de façon animée et vocalisée en anglais avec sous-titres français. Un commentaire audio est également disponible mais hélas, lui n'a pas de sous-titres.

"Bend it like Bender" (02:35) : C'est un clip musical en l'honneur de Bender et de ses capacités de tordeur mis en image par des extraits tirés de toutes les saisons.

Table ronde sur l'épisode "Le prisonnier de Benda" (33:44) : Enregistrée le 30 novembre 2009, cette séance de lecture de l'épisode 10 est réalisée par les doubleurs originaux pendant que le storyboard défilant à l'écran est décrit par David X. Cohen.

DVD 3 et 4 - Saison 6 (6-B) :
Scènes inédites (14:20) : Pour cette saison 6 (6-B), 24 scènes coupées ou non finalisées sont visibles de la même façon que précédemment, c'est-à-dire consécutivement avec un carton pour les resituer.

DVD 4 - Saison 6 (6-B) :
Bonus caché : Les premières esquisses de Mr. Pep's : Ce supplément est accessible par l'œuf que tient Fry dans le menu de l'épisode "On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs" et présente 16 dessins du design de Mr. Pep's.

"Le décortiquage d'une scène" par Farnsworth (16:29) : A travers une scène de l'épisode "Optimisanthrope", le processus de création est décortiqué par les différents intervenants. Scénario, dialogues, doublage, storyboard, animation, prémontage, préproduction, dessin, coloration, postproduction, montage, mixage, vous allez tout savoir.

La réincarnation pour les nuls (06:30) : Réalisateur sur la série, Peter Avanzino nous parle des techniques utilisées pour créer le dernier épisode, "Réincarnations", composé de trois histoires inspirées d'univers différents dotés d'un style et d'une animation propres : les dessins animés noir et blanc des Fleischer Studios, les anciens jeux vidéo et les animes japonais.

F.A.Q. (Foire Anti-Questions) (10:59) : Matt Groening, David X. Cohen et les autres producteurs exécutifs répondent aux questions débiles des fans bien souvent de manière tout aussi stupide. Le digestif idéal pour terminer le coffret.

                                   

Avis sur le packaging :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Le coffret est composé d'un gros boîtier plastique de la largeur d'une VHS, glissé dans un fourreau en carton. Graphiquement, ce dernier est sans doute inspiré des affiches "Yes, we can!" de la campagne de Barack Obama avec son style pop art n'utilisant qu'une poignée de couleurs (rouge, gris, noir, blanc, marron, etc.). C'est Bender qui est mis en avant cigare au bec grâce à sa tête affichée au recto devant un fond rouge et gris. Au verso, une simple capture de l'épisode "Le prisonnier de Benda" côtoie le synopsis, la (longue) liste des bonus et les spécificités.

Le boîtier, pourvu du même style visuel, est habillé d'une illustration continue sur toute sa jaquette externe : Bender, fusil en main, tirant aux côtés d'une Leela bien énervée tenant la même arme. A l'intérieur, les épisodes de chaque disque sont listés avec leur synopsis alors qu'au niveau de la tranche, Fry n'a lui pas l'air d'être à l'aise au tir. Les 4 DVD sont fixés de chaque côté du boitier et sur un volet central. Ils réutilisent les mêmes couleurs et arborent chacun un élément de la série.

L'authoring est lui aussi inspiré pop art sur toutes ses pages. Chacune des deux saisons – deux disques – possède ses propres menus mais le principe réside le même. Au départ, une animation mise en musique s'installe pendant que des extraits défilent pour ensuite faire une place aux liens de sélection (épisodes, configuration et bonus) avant que l'ensemble se fige. Les sous-menus des épisodes proposent leur liste et une fois son bonheur choisi, nous atterrissons sur un écran affichant une capture et de nouveaux liens qui permettent entre autres de lancer l'épisode avec ou sans les commentaires audio (les intervenants sont inscrits avec leur fonction) ou seulement à partir d'un chapitre particulier. Pour cela, chaque épisode est divisé en quatre parties dont les captures sont placées dans des téléviseurs.