Accueil > Séries TV > Drame > Terra Nova > DVD Terra Nova - Intégrale > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Bodyguard  Saison 1 [Blu ray]
Bodyguard - Saison 1 [Blu-ray]
Sortie : 01/07/20

Bodyguard - Saison 1
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 9
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 8
Sortie : 25/09/19

Candice Renoir - Saison 8
Sortie : 26/06/20

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

BodyguardBodyguard Alex HugoAlex Hugo
The OutsiderThe Outsider WatchmenWatchmen
TandemTandem MirageMirage
The BoysThe Boys LegaciesLegacies
MirageMirage Il a déjà tes yeuxIl a déjà tes yeux
LanesterLanester ValidéValidé

dvd Terra Nova  Intégrale


Achetez-le sur

Acheter sur Amazon
Acheter sur Fnac
Acheter sur Cdisocunt

TERRA NOVA - INTéGRALE


Éditeur : 20th Century Fox
Distributeur : Fox Pathé Europa

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 4 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 13
Durée approx. : 585 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 3344428049034

Date de sortie en France : 12 décembre 2012


AUDIO


Langues : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
Sous-titres : Anglais, Français

VIDÉO


Format : 1.78 - 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- Scènes inédites
- Making of du nouveau monde
- L'occupation
- La rebellion
- Scènes inédites avec commentaires de Stephen Lang et Shannon Braga
- Les dinosaures de Terra Nova
- Bêtisier

TOUS LES ARTICLES SUR TERRA NOVA - INTéGRALE


11.12.2012 | Bienvenue à Terra Nova !

TEST DU DVD

Test rédigé le 29/01/2013 par Grégory Lazareth

Avis sur l'édition :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"

En 2149, l'air est pollué, la végétation a disparue et la situation de la Terre est sans avenir durable. Depuis quelques années, une faille spatio-temporelle a été découverte et maîtrisée, permettant régulièrement à des groupes de population choisis d'atterrir en plein Crétacé (il y a 85 millions d'années) sur une Terre d'une autre ligne de temps afin de faire renaître une civilisation. Un voyage sans retour vers lequel s'est dirigée la famille Shannon, à l'intérieur d'une colonie regentée par le Commandant Taylor, un militaire bourru mais au cœur noble, qui s'est fait de nombreux ennemis prêts à se venger, à Terra Nova comme en 2149.

Face à des audiences plongeantes – démarrage difficile, facilités scénaristiques, intégration des effets spéciaux parfois maladroite – et à un budget important de 4 millions de dollars par épisode, Terra Nova ne fit pas de vieux os et s'éteignit après sa première saison. Le public en attendait mieux car le nom de Spielberg était cité dans la production mais elle prit son envol beaucoup trop tard. Cependant, elle se tient tout à fait comme telle, même si de nouvelles interrogations sont soulevées à la dernière minute.

Une belle édition DVD est sortie des studios de la Fox mais nous aimerions remonter le temps afin de les forcer coûte que coûte à éditer la version Blu-ray précédemment inscrite au planning. Néanmoins, ce coffret n'a que des bons points si l'on écarte son authoring simpliste et pas très inspiré. L'image est plutôt précise et bien fournie, les pistes audio vivantes à réveiller les enfants et les suppléments indispensables et agréables à suivre.

 

Avis sur l'image :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Dans l'ensemble, c'est une excellente image que nous propose la Fox mais nous avons encore toujours en travers l'annulation de l'édition Blu-ray. Elle aurait pu apporter une profondeur de champ exceptionnelle dans le cœur de la jungle ainsi qu'une définition plus appuyée afin de rendre véritablement hommage à tous ces paysages forestiers luxuriants.

Dans cette édition DVD – le seul format matériel vidéo édité en France, donc –, le piqué se révèle tout en finesse et coupe l'herbe sous le pied du bruit et des fourmillements plus ou moins habituels qui font néanmoins acte de présence tout en restant discrets tapis au fond de la salle. On alterne de superbes plans rapprochés des acteurs qui nous dévoilent les parcelles les plus intimes de leur peau avec des panoramas de la canopée de la jungle qui souffrent de la définition standard, ne pouvant tenir la cadence face à la horde de détails et la généreuse palette de couleurs propre aux feuillages. Cependant, les scènes en pleine nature – australienne –, bien qu'un peu plates, se targuent de proposer une bonne précision malgré l'abondance de la végétation, toujours difficile à rendre idéalement à l'image. La compression a donc été travaillée et les scènes à l'intérieur de la colonie le démontrent élégamment.

Terra Nova excelle également par sa photographie qui met en lumière le soin tout particulier apporté à l'image. Sans stylisation choquante et tout en discrétion, elle alterne les couleurs chaudes et froides – qui ont toujours raison d'être – selon l'environnement, l'ambiance et le moment de la journée, en conservant des points d'éclairage naturels pour ne pas jurer avec le paysage ou trahir ses fondements. Que ce soient dans les scènes diurnes ou nocturnes, les détails portés à l'écran prennent vie et s'imposent comme un festin visuel, principalement dans une série où l'obscurité et la nature sont immédiatement associées au danger. La générosité indéniable du ratio de contraste et le déploiement solide de toutes ces nuances de couleurs appuient d'un pas de dinosaure la photographie en la mettant sur le devant de la scène en toute subtilité.

On ne peut s'empêcher de parler de l'image sans mentionner les effets spéciaux. Arrière-plans, décors numériques futuristes et préhistoriques, conception des dinosaures en animatronique et images de synthèse, ils se remarquent aisément, mais l'animation de ces derniers est vraiment naturelle et pardonne la plupart des écarts, d'autant plus que leur temps de présence à l'écran est loin d'être majeure.

                       

Avis sur l'audio :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" 1Haut de page

Les deux pistes, française et anglaise, sont mixées en Dolby Digital 5.1 et se valent dans leurs qualités intrinsèques même si l'originale sonne forcément toujours plus naturel. Dotées d'un séduisant équilibre entre les dialogues, les bruitages et la dynamique musicale, elles renforcent l'ambiance et l'intervention du caisson de basses est un véritable atout dans cet environnement hostile et inquiétant. Les bruits de la jungle surprennent et vous pourrez douter de votre sécurité même lové dans votre canapé car la spatialisation s'avère de très bonne facture et restitue à merveille l'environnement ainsi que les effets de déplacement.

Les comédiens réalisant le doublage français sont convaincants et chacun incarne son personnage avec brio, surtout que l'adaptation est elle aussi dans le haut du panier. Il n'y a rien à dire de ce côté-là. Et évidemment, tout ne pouvait pas se dérouler comme prévu, Terra Nova n'étant pas un paradis en soi. C'est le sous-titrage français qui se fait piétiner comme un vulgaire humain. En effet, même si son adaptation reste sans erreur ou contresens par rapport à la version originale, il est beaucoup trop simplifié et résumé. En comprenant un minimum la langue de Shakespeare, on se rend bien compte qu'il a été tranché dans le vif. On ne perd pas vraiment d'informations importantes mais il est frustrant de lire moins que ce que l'on entend et c'est assez inhabituel pour le souligner. Préférez donc la version audio française si vous ne comprenez pas l'anglais oral ou optez pour le sous-titrage anglais.

Il existe également des sous-titres néerlandais et les italiens trouveront également leur compte car, même s'ils ne sont cités et sélectionnables nulle part, une piste Dolby Digital 5.1 ainsi que des sous-titres ont été réalisés dans la langue de Dante.

   

Avis sur les suppléments :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

En voilà des bonus de qualité ! Un making-of façon "journal de bord", des scènes inédites à ne pas rater, la présentation des dinos, un dernier épisode avec commentaire audio et même une version longue, ... on ne peut qu'applaudir.

DVD 1 :
Scènes inédites (09:20) : C'est un total de 7 scènes qui ont été supprimées du double épisode pilote. Celles-ci valent le coup d'œil car entre autre apporter des compléments à des passages, elles introduisent un nouveau personnage et une piste du scénario complètement abandonnés dans la version finale de l'épisode. Les évènements en auraient sans aucun doute pris une toute autre tournure.

Le making-of du "Le nouveau monde" (33:06) : Véritable mine d'or sur la production de la série, ce documentaire retrace les semaines de préparation et de tournage du double épisode pilote. Alex Graves, son producteur, accompagné par d'autres membres de l'équipe technique et du casting, nous plongent dans l'ambiance parfois stressante de l'organisation derrière la caméra. Entre repérage des lieux, construction des décors, planification des cascades, choix des acteurs, réalisation des dinosaures en animatronique et scènes sur fond vert (ou bleu), tout est passé en revue. On retiendra notamment que la météo australienne est très capricieuse et que même avec un budget colossal, le système D est parfois la solution la plus adéquate à un problème.

DVD 3 :
Scènes inédites (01:07) : Une scène intimiste entre Taylor et Skye (épisode 08 de la numérotation DVD) qui fait plaisir à voir car leur relation est particulière et que ces passages sont fréquemment coupés au montage, au même titre qu'un autre dans l'ultime épisode, heureusement replacé dans la version longue de ce dernier.

DVD 4 :
Scènes rallongées : "L'occupation/La rébellion" (+06:52 à 1:23:58) : De façon complètement transparente, doublée et intégrée, le double épisode final est agrémenté de 7 minutes supplémentaires qui lui donnent plus de substance avec notamment la scène du départ de Taylor devant Skye. A voir évidemment dans cette version longue.

Des mystères explorés (08:37) : Cette featurette revient sur les différentes interrogations et mystères soulevés dans la saison (mais nous n'apprenons rien de plus) qui a été voulue dès le départ comme un arc narratif terminé... et heureusement quand on voit le sort qui a été réservé à la série.

Les dinosaures de Terra Nova (09:45) : Toutes les créatures apparaissant dans la série bénéficient de quelques détails supplémentaires sur leur création ou leur inspiration. Le Crétacé est encore une période mal connue quant à sa faune alors certains dinosaures ne sont que pure invention mais les traits morphologiques d'oiseaux, les plumes et parfois les couleurs bariolées sont véridiques.

Commentaire audio : "L'occupation/La rébellion" : La version "broadcast" (diffusée, donc normale) du double épisode final est commentée par les propos de Brannon Braga, René Echevarria (producteurs exécutifs) et Stephen Lang (Taylor). Les trois acolytes échangent  sans langue de bois sur l'intrigue, le casting, le tournage, les scènes coupées de cette version et sur tout ce qui se passe à l'écran. Très instructif, drôle et riche en anecdotes, ce commentaire est diablement prenant et les intervenants nous gratifieront même d'une blague sur les bérets de l'armée française.

Bêtisier (03:01) : Blagues et prises ratées, le toujours sympathique bêtisier fait encore des siennes.


                   

Avis sur le packaging :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Le packaging se compose de 2 boîtiers slim double insérés dans un fourreau cartonné. Ce dernier propose sur sa face le même visuel que celui utilisé sur les boîtiers. Etrangement, on s'interroge sur la raison de ce choix d'illustration, très Roi Lionesque, présentant les deux héros masculins (Taylor et Shannon), armes à la main, au bout d'un rocher qui surplombe la jungle peuplée de reptiles plus ou moins sanguinaires. Outre l'inexistence de cette scène dans la série, la formation rocheuse n'existe pas non plus. Au verso du fourreau, nos deux combattants tiennent toujours les armes et se retrouvent, dans le même style graphique, aux prises avec un carnotaure. Sont présents également le synopsis, les spécificités et la liste des bonus alors que le dos des boîtiers évoque quant à lui le contenu des disques et les accroches des épisodes. A l'intérieur, la jaquette est restée vierge et les DVD sont chacun marqués par un dinosaure différent gravé dans la roche.

Au lancement des supports, une animation bien réalisée nous présente la Terre de Terra Nova après un passage à travers le portail. Arrivés à l'écran principal, on peut s'apercevoir que chaque menu et sous-menu possède une photo d'arrière-plan différente (également entre les disques) présentant plan, personnage ou dinosaure selon la section mais le reste s'avère pauvre car aucune animation ni même effet de transition lors de la navigation n'est présent. De plus, seul le menu principal est souligné par un des thèmes musicaux du show, les autres n'ayant nul droit à une quelconque suite de notes. On retrouve le choix classique entre la partie audio, les éventuels bonus, les épisodes (sélectionnables par leur titre français uniquement) et leur vision consécutive.