Accueil > Séries TV > Policier > NCIS: Los Angeles > DVD NCIS: Los Angeles - Saison 2 > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Bodyguard  Saison 1 [Blu ray]
Bodyguard - Saison 1 [Blu-ray]
Sortie : 01/07/20

Bodyguard - Saison 1
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 9
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 8
Sortie : 25/09/19

Candice Renoir - Saison 8
Sortie : 26/06/20

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

BodyguardBodyguard Alex HugoAlex Hugo
The OutsiderThe Outsider WatchmenWatchmen
TandemTandem MirageMirage
The BoysThe Boys LegaciesLegacies
MirageMirage Il a déjà tes yeuxIl a déjà tes yeux
LanesterLanester ValidéValidé

dvd NCIS: Los Angeles  Saison 2


Achetez-le sur

Acheter sur Amazon
Acheter sur Fnac
Acheter sur Cdisocunt


NCIS: LOS ANGELES - SAISON 2


Éditeur : CBS
Distributeur : Paramount Home Entertainment France

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 6 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 24
Durée approx. : 1032 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 3333973172700

Date de sortie en France : 14 mars 2012


AUDIO


Langues : Allemand (Dolby Digital 2.0), Anglais (Dolby Digital 5.1), Espagnol (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 2.0), Italien (Dolby Digital 2.0)
Sous-titres : Allemand, Anglais, Anglais (mal entendants), Danois, Espagnol, Finlandais, Français, Néerlandais, Norvégien

VIDÉO


Format : 1.78 - 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- La révélation de la saison 2
- Hetty, un personnage à part
- Filmer L.A : la photo de NCIS : Los Angeles
- Autres bonus exclusifs

TOUS LES ARTICLES SUR NCIS: LOS ANGELES - SAISON 2


14.03.2012 | NCIS : Los Angeles 2012

TEST DU DVD

Test rédigé le 21/03/2012 par Grégory Lazareth

Avis sur l'édition :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"

Hetty Lange va encore mener la vie dure à toute l'unité de NCIS : Los Angeles. De nouvelles et dangereuses missions attendent les agents pour toujours plus d'action, d'explosions et de révélations sur leur passé plus ou moins douteux.

La série bénéficiant pourtant d'une superbe image haute définition et d'une piste française 5.1 lors de sa diffusion sur M6, Paramount ne déroge pas à sa règle en mettant sur le marché un coffret dans la même veine que celui de la saison précédente, à savoir une image imparfaite, une bande son française en 2.1 – mais une excellente piste originale 5.1 –, des bonus assez décevants et surtout un authoring aussi grisant que la lecture de l'annuaire des pages blanches en écoutant un disque de Justin Bieber.


 

Avis sur l'image :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

La qualité globale déployée par l'image 16/9e s'avère satisfaisante mais est loin d'exceller à cause d'une netteté discutable. Les plans larges de la ville, ou plus généralement les tournages d'extérieur, sont dotés d'un bon rendu porté notamment par une lumière sublimant la photographie de Los Angeles. Mais dès l'instant où l'on passe en zones fermées ou plus sombres, la loupe à défauts se met en marche et révèle un grain prononcé mais surtout une définition très imprécise. En effet, les scènes dans le Centre des Opérations, bercées par les lumières bleutées et obscures ou au contraire vives et orangées, sont torturées par ces points d'éclairage trop indirects, intenses et nombreux, mettant ainsi à mal la faiblesse des détails tels les arabesques de la décoration et donc en exergue du flou et de l'aliasing (effet d'escalier).

Du point de vue des couleurs, l'éventail est très large et plaisant, une véritable cure de bonheur face à ces images pleines de vivacité, surtout avec ces contrastes et cette luminosité plutôt bien gérés.

                       

Avis sur l'audio :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" 1Haut de page

Les mauvaises habitudes de Paramount sont ancrées bien profondément. Seule la piste originale est au format Dolby Digital 5.1 mais heureusement que ses promesses sont tenues. Le mixage s'avère plus homogène que celui de la version française et délivre un équilibre ainsi qu'une profondeur maîtrisés au moyen d'une excellente spatialisation où les bruitages des évènements hors-champ, à l'instar d'une porte qui se ferme ou encore des sirènes des voitures de police, sont parfaitement restitués, de même que ceux des scènes d'action, qui dépotent également dans les basses.

Comparée à cela, la piste française paraît plus fade mais pour du Dolby Digital Surround, son rendu est vraiment très bon et dynamique. L'amplitude générale est plus élevée mais l'équilibre est conservé. Les basses grondent bien aux moments opportuns et la clarté du son est sans équivoque.

L'adaptation du doublage et du sous-titrage français est de qualité. Les sous-titres sont présents dans la plupart des langues : anglais pour malentendants, danois, allemand, espagnol, français, norvégien, finnois et suédois.

 

Avis sur les suppléments :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Bien qu'en quantité tout à fait correcte, les suppléments ne brillent pas par leur intérêt si ce n'est les deux featurettes techniques. Décevant face à ceux de la première saison.

DVD 3 :
"L'espion qui m'aimait" : lecture collective (27:27) : Toute l'équipe et les acteurs sont réunis pour la lecture du script de la première partie de l'épisode "L'espion qui m'aimait" (épisode 9). Shane Brennan (producteur exécutif) décrit les situations pendant que les acteurs récitent leurs répliques. Heureusement, nous avons tous les extraits à l'écran de l'épisode en question entrecoupés par des retours dans ce petit gymnase aménagé pour l'occasion. Nous n'apprenons strictement rien à propos de la série puisque cela reste une simple lecture, mais ce supplément a le mérite de nous montrer comment se passe ce genre de séance.

DVD 4 :
Filmer L.A. : la cinématographie de NCIS : Los Angeles (09:32) : Directeur photo sur la série, Victor Hammer nous explique ses choix au niveau de l'éclairage, des ombres et des couleurs, mais aussi ceux vis-à-vis des caméras utilisées pour rendre plus percutantes et incroyables les cascades et autres scènes d'action.

DVD 5 :
Les extérieurs (11:16) : Une featurette intéressante bien que trop courte, présentant la préparation et la logistique nécessaires pour les tournages en extérieurs. Entre la recherche des lieux particuliers, les autorisations pour les endroits emblématiques de Los Angeles et les contraintes dues au voisinage et aux passants, tout cela s'avère bien compliqué mais les autorités et la population sont conciliants.

DVD 6 :
La révélation de la saison 2 (24:48) : A prendre plutôt au pluriel, "ces" révélations forment une rétrospective sur le passé des personnages (Callen, Sam, Deeks, Kensi, Eric et Nell) et leur évolution durant la saison puis s'organisent autour des trois duos afin de souligner leurs relations plus ou moins ambiguës, avant de finir sur Hetty et de conclure. Récapitulatif vraiment bien réalisé mais plutôt classique.

Hetty : un personnage à part (15:31) : Portrait d'Hetty évitant les redites avec le supplément précédent. Le moins que l'on puisse dire est que Linda Hunt suscite autant l'admiration que son personnage.

                 

Avis sur le packaging :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Même si le visuel de la tranche du coffret s'avère quelque peu différent du précédent, nous restons dans les classiques. Le fourreau en carton souple est illustré par une photo promotionnelle de nos deux héros en pleine action, fusil à la main, et le dos comprend également le même genre de photographie avec des images des autres personnages, le synopsis de la saison, les spécificités et le contenu. Extérieurement joli sans trop en faire.

A l'intérieur, nous retrouvons trois boîtiers slim doubles dont les jaquettes reprennent celle du fourreau et dont l'arrière liste simplement les épisodes et quelques lignes sur leur intrigue. Quant à la sérigraphie des disques, toujours non localisée, elle arbore le nom des épisodes en anglais sur la face miroir sans autre travail postérieur.

Et là où l'on espérait que Paramount améliore son blason, c'était sur l'authoring. On ne peut être que déçu par ce travail – si tant est que l'on peut appeler cela un travail – complètement bâclé par un inculte en la matière. On se croirait revenu plus de 15 ans en arrière lors des premiers pas du DVD tellement le visuel comme la technique est d'une pauvreté affligeante.

Attention, nous risquons de heurter le public mais il n'y a aucune animation ni aucun fond musical dans tous les disques. Nous avons le choix entre la liste des épisodes, les langues/sous-titres et les éventuels bonus mais les menus se composent seulement d'images fixes et différentes d'un DVD à l'autre sauf pour celui des réglages où l'illustration reste la même. Lesdits épisodes se sélectionnent à l'aide de leur titre français (si on a pris au départ le français comme langue du menu) et non avec leur numéro. Il n'y a rien d'autre à en dire alors même si l'ensemble est similaire à celui du coffret de la saison 1, mis à part, précisons-le tout de même, l'affreux surlignage vert fluo qui a été remplacé par un jaune proche de celui du logo de la série, nous rétrogradons la note pour le principe.