Accueil > Sitcom > Comédie > 30 Rock > DVD 30 Rock - Saison 1 > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Noces Rouges  Integrale
Noces Rouges - Integrale
Sortie : 15/05/19

Eyewitness - Saison 1
Sortie : 22/05/19

Blood Drive - Integrale
Sortie : 22/05/19

Blood Drive - Integrale [B...
Sortie : 22/05/19

Julien Fontanes, magistrat...
Sortie : 06/05/19

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

Noces RougesNoces Rouges EyewitnessEyewitness
Blood DriveBlood Drive Julien Fontanes, magistratJulien Fontanes, magistrat
Graine d'OrtieGraine d'Ortie Hard SunHard Sun
Happy!Happy! Kepler(s)Kepler(s)
The ResidentThe Resident Channel ZeroChannel Zero
Patrick MelrosePatrick Melrose HarlotsHarlots



Achetez-le sur


Dernière sortie
30 Rock - Saison 7

30 ROCK - SAISON 1


Éditeur : Universal Pictures
Distributeur : Universal StudioCanal Vidéo

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 4 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 21
Durée approx. : 462 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 5050582551631

Date de sortie en France : 20 mai 2008


AUDIO


Langues : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
Sous-titres : Français

VIDÉO


Format : 1.78 - 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- Scènes coupées
- Coulisses de la série
- Concert de pets entre Franck et Kenneth
- Ce soir avec Kenneth et...
- Les fausses rumeurs d'Hollywood spécial 30 Rock
- Scènes coupées
- "Réalisez votre rêve !", les webisodes de Devin Banks en exclusivité

TOUS LES ARTICLES SUR 30 ROCK - SAISON 1


18.05.2008 | Bienvenue chez NBC !

TEST DU DVD

Test rédigé le 30/05/2008 par Audrey Oeillet

Avis sur l'édition :

Bien que principalement axée sur la culture de la télévision américaine et interprétée par un casting culte aux USA, mais quasiment inconnu chez nous, « 30 Rock » reste une sitcom qui fait rire, et ce à tous les épisodes. Misant sur des dialogues qui font mouche et sur un comique de situation très travaillé, la série parvient à se hisser au top de l’humour sans aucun rire enregistré, ce qui fait toujours très plaisir. Diffusée sans effusion sur Canal+, elle n’est pas particulièrement connue en France, et c’est fort dommage. Heureusement, Universal permet désormais d’en découvrir la première saison dans un coffret DVD qui tient bien ses promesses.



Au programme, une image et un son de très bonne qualité, complétés par des bonus en nombre, dont l’exhaustivité fait par contre regretter qu’ils soient d’un intérêt somme toute un peu limité. Mais le plaisir est là, c’est une évidence.

 

Avis sur l'image : Haut de page

La sitcom s’offre le luxe du 16/9e, ce qui sied plutôt bien à la mise en scène qui joue énormément sur le « détail qui tue » : le format permet ainsi de remplir l’image d’indices, et les acteurs investissent l’espace au maximum. Techniquement, la qualité de l’image est très bonne, que ce soit au niveau de la netteté générale qu’au niveau de la colorimétrie parfaitement maîtrisée. Une compression comme on aimerait en croiser plus souvent.

               

Avis sur l'audio : 1Haut de page

Là encore, la qualité est au rendez-vous puisque les deux pistes, originale et française, sont proposées au format 5.1. Si, dans le cas présent, l’ambiance se limite la plupart du temps à une bande son et à des dialogues, il est toujours intéressant de pouvoir profiter de ce genre de série sur 5 canaux.



Par contre, la version originale est totalement, absolument à privilégier : certes les doublages français ne sont pas les plus catastrophiques proposés actuellement pour une série américaine, mais l’adaptation, par contre, laisse à désirer : beaucoup de blagues et jeux de mots passent totalement à la trappe dans les doublages, alors que les sous-titres, à l’inverse, parviennent à en restituer fidèlement la majeure partie.

 

Avis sur les suppléments : Haut de page

Si les suppléments sont plus nombreux qu’annoncés, cela ne signifie pas que leur intérêt en soit décuplé : on rigole assez souvent en les regardant, mais ils sont globalement beaucoup trop courts, et surtout beaucoup trop anecdotiques pour constituer une réelle valeur ajoutée.
Dans leur ensemble, les bonus font la part belle aux seconds couteaux du programme : Tina Fey et Alec Baldwin n’interviennent pas directement dans les suppléments, ce qui est un peu dommage : on aurait aimé, par exemple, un commentaire audio des intéressés sur le pilote.



« Les coulisses avec Jack McBrayer & Lonny Ross » et « Dans les coulisses avec Judah Friedlander » sont deux suppléments très similaires où les acteurs font le tour du plateau pour présenter le staff et dévoiler les décors. Dans le premier, ce sont les interprètes de Kenneth et Josh qui nous font visiter les décors, et s’amusent beaucoup à le faire. Dans le second, c’est Frank et sa casquette que l’on retrouve : mais dans ce second bonus, la visite tourne rapidement en improvisation de sketchs. L’ensemble est filmé à la main avec une petite caméra, ce qui rend l’image relativement instable.



« Concert de pets de Frank et Kenneth » est un bonus de quelques secondes dont le meilleur résumé est le titre… Les deux personnages s’amusent à faire du bruit avec leurs mains. Ca dure 40 secondes et c’est largement suffisant !



« Ce soir avec Kenneth et… » est une série de 4 scénettes où le guide, Kenneth, reçoit des membres de l’équipe du Girlie Show. Frank, Tracy et Jenna (clairement le plus drôle des 4) défilent à coté du guide, qui conclue en présentant ses chats. C’est encore une fois assez court (2 minutes 30 en moyenne), mais assez drôle pour être regardé.



« Réalisez votre rêve ! » est également un bonus très court, et pour cause : il s’agit de la totalité des épisodes de la sitcom de 10 secondes réalisée par le personnage de Devin Banks dans l’épisode « Feu d’artifice ». 10 secondes x 3, ça donne une vidéo de 30 secondes assez marrant remise dans le contexte.



« Les fausses rumeurs d’Hollywood » cache un bêtisier d’un bon quart d’heure présenté de manière thématique, ce qui permet de sortir de l’ordinaire des bout-à-bouts de rushes posés là par hasard. Le travail de montage est original et les scènes sélectionnées sont variées, et drôles. L’idéal pour prolonger un peu le délire de la saison.



Enfin, les suppléments se terminent avec la traditionnelle compil’ de scènes coupées, dont on regrette que certaines n’aient pas été incluses aux épisodes.

               

Avis sur le packaging : Haut de page

Le coffret se constitue d’un fourreau de carton dans lequel prennent place 4 boîtiers slim contenant chacun un DVD, ce qui est plutôt habituel chez l’éditeur. Le même visuel est représenté sur les 4 jaquettes mais chaque galette est illustrée par un personnage différent. L’arrière des jaquettes varie également avec des montages à qualité variable, toutefois.



Les menus sont quant à eux colorés, animé et rythmés par le générique de la série. Seul petit regret : ce sont les mêmes sur chaque galette. La navigation est excellente et très intuitive.

       

IMAGES DES MENUS



cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  

Voir toutes les images


VOS CRITIQUES


Lorne Michaels
une certaine adresse le 20 Juin 2008

Et il en faut, de l'adresse, pour jongler avec toutes ces lignes scénaristiques, et tous ces dialogues. Truffé de références à la culturelle télévisuelle américaine, ce must de la série comique se doit impérativement d'être vu en version originale. Palette de comédiens hilarante, avec un Chef d'Orchestre (Liz Lemon, excellente Tina Fey au demeurant) qui peine à garder la normalité dans les locaux new-yorkais de NBC. Certaines séquences, véritables sketches dans l'épisode, sont à mourir de rire, comme celle ou Jack Donaghy s'essaye à la caméra. Alec Baldwin, dans un registre dont on ne le soupçonnait guère, est tout simplement drôlissime ! Sitcom dans toute sa splendeur -on joue constamment sur le comique de situation-, 30 Rock est l'adresse incontournable ou vous devez vous arrêtez. Plus drôle que Friends, parfois plus névrosée que Seinfeld, plus rapide (si c'est possible) que Sports Night ou The West Wing, 30 Rock est la sitcom haut de gamme qui, si NBC la maintient, peut faire parler d'elle très longtemps. Dévorez les -trop courts- 21 épisodes de cette première saison, vous n'en serez pas déçu.

Limiter les critiques