Accueil > Séries TV > Fantastique > Quatrième dimension (La) [1959] > DVD Quatrième dimension (La) [1959] - Saison 1 > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Grimm  Intégrale
Grimm - Intégrale
Sortie : 02/10/18

Monk - Intégrale
Sortie : 02/10/18

New York, section criminel...
Sortie : 02/10/18

Section de recherches - Sa...
Sortie : 02/10/18

South Park - L'intégrale d...
Sortie : 02/10/18

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

BullBull The ExpanseThe Expanse
Cap RandomCap Random Énigmes de l'histoire
Aux animaux de la guerreAux animaux de la guerre IrresponsableIrresponsable
The Hollow CrownThe Hollow Crown La Bible : JeremieLa Bible : Jeremie
InsoupçonnableInsoupçonnable CimarronCimarron
BillionsBillions Dragon Ball SuperDragon Ball Super


QUATRIèME DIMENSION (LA) [1959] - SAISON 1


Éditeur : Universal Pictures
Distributeur : Universal StudioCanal Vidéo

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 6 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 36
Durée approx. : 1080 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 5050582530308

Date de sortie en France : 04 décembre 2007


AUDIO


Langues : Anglais (Mono 2.0), Français (Mono 2.0)
Sous-titres : Français imposés sur la version originale

VIDÉO


Format : 1.33 - 4/3
Standard : PAL
Image : Noir & Blanc

SUPPLÉMENTS


- Version inédite de l'épisode "Solitude" avec présentation de Rod Serling (en vost uniquement)
- Conférence de Rod Serling au Sherwood Oaks College (document sonore en vost uniquement) (23 min.)
- Episode pilote inédit "The Time Element" (en vost uniquement)

NOTES


Version remasterisée

Titre des épisodes :
1. Solitude (Where is Everybody?)
2. Pour les Anges (One for the Angels)
3. La seconde chance (Mr. Denton on Doomsday)
4. Du succès au déclin (The Sixteen-Millimeter Shrine)
5. Souvenir d'enfance (Walking Distance)
6. Immortel, moi jamais! (Escape Clause)
7. Le solitaire (The Lonely)
8. Question de temps (Time Enough at Last)
9. La poursuite du rêve (Perchance to Dream)
10. La nuit du jugement (Judgment Night)
11. Les trois fantômes (And When the Sky Was Opened)
12. Je sais ce qu'il vous faut (What You Need)
13. Quatre d'entre nous ont mourants (The Four of Us are Dying)
14. Troisième à partir du soleil (Third From the Sun)
15. La flèche dans le ciel (I Shot an Arrow into the Air)
16. L'auto-stoppeur (The Hitch-Hiker)
17. La fièvre du jeu (The Fever)
18. Le lâche (The Last Flight)
19. Infanterie "Platon" (The Purple Testament)
20. Requiem (Elegy)
21. Image dans un miroir (Mirror Image)
22. Les monstres de Maple street (The Monsters are Due on Maple Street)
23. Un monde différent (A World of Difference)
24. Longue vie, Walter Jameson (Long Live Walter Jameson)
25. Tout les gens sont partout semblables (People Are Alike All Over)
26. Exécution (Execution)
27. Le voeu magique (The Big Tall Wish)
28. Enfer ou Paradis ? (A Nice Place to Visit)
29. Cauchemar (Nightmare as a Child)
30. Arrêt a Willoughby (A Stop at Willoughby)
31. La potion magique (The Chaser)
32. Coup de trompette (A Passage for Trumpet)
33. Un original (Mr. Bevis)
34. Neuvième étage (The After Hours)
35. Le champion (The Mighty Casey)
36. Un monde à soi (A World of His Own)

TOUS LES ARTICLES SUR QUATRIèME DIMENSION (LA) [1959] - SAISON 1


28.11.2007 | 1, 2, 3, 4 dimensions... le compte y est !

TEST DU DVD

Test rédigé le 30/11/2007 par Nicholas Breard

Avis sur l'édition :

Série phare de la fin des années 50, la quatrième dimension emmena le téléspectateur dans un univers fantasmagorique et onirique, en le faisant voyager à travers le temps et l’espace, lui révélant ainsi ses plus beaux rêves, mais aussi ses pires cauchemars. Débutée avant sa consœur « Au délà du réel », elle présente, contrairement à cette dernière, ses épisodes de façon très réaliste, et insiste sur l’aspect psychologique des événements, alors qu’ « Au delà du réel » jouait beaucoup sur l’impact visuel, avec des extra-terrestres et des monstres en tout genre, artifice rarement utilisés pour « La quatrième dimension » : en effet, vous trouverez en tout et pour tout deux soucoupes volantes dans cette première saison, et qui transportent toutes deux des êtres humains, où du moins des créatures d’apparence humaine !



La quatrième dimension fut quand même une série d’avant garde, en faisant appel aux meilleurs scénaristes (Rod Serling lui-même, mais aussi Ray Bradbury et Richard Matheson) et en s’entourant de jeunes acteurs prometteurs ou de stars confirmées : peu d’acteurs très connus en France dans cette première saison, excepté peut-être Martin Landau (le Capitaine Koening de « Cosmos 1999 ») et David White (qui jouait Alfred Tates dans ma sorcière bien aimée, bientôt rejoint dans la saison 2 de « La quatrième dimension » par Elizabeth Montgomery, alias Samantha Stevens, Dick York, le deuxième Jean Pierre, ou encore Agnès Moorehead, qui jouait Endora).



La série dura 5 années, au bout desquelles elle du laisser la place à des séries de science-fiction aux personnages récurrents, dont l’action se déroulait sur plusieurs épisodes, voire une saison complète.



Une tentative de résurrection de la série (avec plus ou moins de succès) donna suite en 1985 à « la cinquième dimension » (80 épisodes de 45 minutes) et en 2001 à « la treizième dimension » (42 épisodes de 25 minutes et 1 de 45 minutes). Les titres « 5ème » et « 13ème » sont les titres français, les deux nouvelles séries ayant gardé le titre original « The twilight zone » aux Etats-Unis.



Voici donc pour la première fois réunie en un coffret l’intégralité des 36 épisodes de la première saison !

 

Avis sur l'image : Haut de page

Les images ont été remasterisées et cela se voit à l’écran, même s’il reste un fourmillement, présent sur toute la saison, et plus ou moins visible, d’autant plus que les épisodes sont en noir et blanc. Quelques tâches blanches sont encore présents, mais cela ne gêne pas trop le visionnage des épisodes. Notons cependant que pour une série qui approche des 50 ans, l’image, au format 1.33 (compatible écran 4/3) est d’une bonne qualité visuelle et que l’équilibre entre noirs et blancs est très bien réalisé.

       

Avis sur l'audio : 1Haut de page

La bande sonore nous est proposée en version française et en version anglaise avec sous-titrage français, imposé, ce qui est dommage pour les puristes qui souhaiteraient se contenter de la version anglaise sans sous-titres. Les deux versions, en mono 2.0, sont toutes deux claires et respectent bien l’équilibre entre dialogues et ambiances sonores, ambiance qui se résume bien souvent à l’accompagnement musical angoissant si caractéristique de « La quatrième dimension ». L’aspect psychologique étant plus important que les effets visuels, l’ambiance sonore est donc très réduite, mais elle joue parfaitement bien son rôle, rendant l’intrigue des épisodes encore plus étrange et mystérieuse.

 

Avis sur les suppléments : Haut de page

3 petits bonus nous sont proposés, répartis sur les DVD 1 et 6 ; le premier DVD nous donne la possibilité de regarder une version inédite de l’épisode « Solitude » (le premier épisode de la série), avec une présentation de Rod Serling, en version originale sous-titrée. Toujours dans le premier DVD, on peut également écouter un document sonore, en réalité un discours de Rod Serling enregistré au Sherwood Oaks College. Ce document est lui aussi en anglais, sous titré en français. Etant un document sonore, et n’ayant aucune trace filmée de cette conférence, celle-ci nous est présentée sur fond noir et bleu, avec une image de Rod Serling en plein centre.



Mais le vrai bonus est plutôt situé sur le dernier DVD : il s’agit en effet de l’épisode pilote de la série, produit dans les studios Desilu (contraction du nom des propriétaires des studios, Desi Arnaz et Lucie Ball, son épouse. Lucie Ball qui fut l’héroïne du fameux show hollywoodien, « The Lucy Show »), et qui restera inédit en France. Un petit bijou à savourer en version originale sous-titrée encore une fois. Cet épisode, intitulé « The time element » a la particularité de durer 50 minutes, soit le double des futurs épisodes de la série.



A noter, même s’ils ne font pas partie des « suppléments » réels, que les épisodes peuvent être regardés suivis de la présentation audio, par Rod Serling, de l’épisode suivant, tels qu’ils étaient diffusés aux Etats-Unis. La France avait quand à elle choisi de supprimer cet élément, les épisodes n’étant pas forcément diffusés dans le même ordre, ou pas tous diffusé dans notre pays.

         

Avis sur le packaging : Haut de page

Un coffret cartonné regroupe les 6 DVD qui reprennent l’intégralité de la série, à savoir 36 épisodes. Un effort tout particulier a été fait sur le packaging, avec un design exclusif au produit français. Celui-ci reste dans les tons bleus/noirs de la série, devant une porte entrouverte (vers l’inconnu et le mystère, bien sûr) , et toujours avec le personnage emblématique de Rod Serling, qui jouait le narrateur avant chaque épisode. Les DVD sont du même acabit et reprennent le même style graphique. Les menus des DVD sont eux aussi articulés autour d’une spirale qui s’enroule sur elle-même, avec en fond sonore le fameux générique de la série. Simple, mais efficace. Les DVD 1 et 6 proposent 4 choix, à savoir la possibilité de regarder les 6 épisodes du DVD à la suite, en choisir un parmi les 6, sélectionner la version audio ou se diriger vers les bonus. Les quatre autres DVD proposent les même choix, le bonus en moins.



Chaque page de choix d’épisode est réalisée simplement, toujours dans des tons bleus/noirs, avec une image pour chaque épisode et le titre apposé à côté. Ce menu n’est pas animé, mais la bande son plonge le téléspectateur au cœur de la série, même sans extrait d’épisode dans le menu. Les menus des versions audio et des bonus sont présentés de manière simple, les différents choix s’enchaînant les uns sous les autres.



Un beau coffret qui à le mérite de reprendre tous les épisodes (plus l’épisode pilote inédit) dans un bel emballage spécialement édité pour le marché français. Le petit plus de ce coffret, par rapport aux précédents DVD de « la quatrième dimension » déjà sortis dans le commerce, est qu’il rassemble vraiment tous les épisodes de la saison, et que ceux-ci ont été remasterisés pour le plus grand bonheur des fans de ces petits bijoux des années 60. Un beau produit qui mérite vraiment de figurer dans toute DVDthèque qui se mérite.

       

IMAGES DES MENUS



cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  

Voir toutes les images


VOS CRITIQUES


JP
Excellent le 15 Décembre 2007

Précis, très bien fait, avec des acteurs "dedans". Et tout cela dans un temps minimum, avec des histoires parfaites est variées.

Limiter les critiques