Accueil > Séries TV > Fantastique > Quatrième dimension (La) [1985] > DVD Quatrième dimension (La) [1985] - Volume 1 > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Grimm  Intégrale
Grimm - Intégrale
Sortie : 02/10/18

Monk - Intégrale
Sortie : 02/10/18

New York, section criminel...
Sortie : 02/10/18

Section de recherches - Sa...
Sortie : 02/10/18

South Park - L'intégrale d...
Sortie : 02/10/18

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

BullBull The ExpanseThe Expanse
Cap RandomCap Random Énigmes de l'histoire
Aux animaux de la guerreAux animaux de la guerre IrresponsableIrresponsable
The Hollow CrownThe Hollow Crown La Bible : JeremieLa Bible : Jeremie
InsoupçonnableInsoupçonnable CimarronCimarron
BillionsBillions Dragon Ball SuperDragon Ball Super


QUATRIèME DIMENSION (LA) [1985] - VOLUME 1


Éditeur : Universal Pictures
Distributeur : Universal StudioCanal Vidéo

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 4 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 16
Durée approx. : 384 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 5050582495683

Date de sortie en France : 27 juin 2007


AUDIO


Langues : Anglais (Mono 2.0), Français (Mono 2.0)
Sous-titres : Français

VIDÉO


Format : 1.33 - 4/3
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- Commentaire audio de Wes Craven, des scénaristes et des producteurs sur 9 épisodes
- Interview audio de Wes Craven (14')

NOTES


Cette deuxième série [1985-1989] a été diffusée sur La 5 sous le titre "La Cinquième Dimension"

Titre des épisodes :
1. Le jour de la déchirure/Une petite paix bien tranquille
2. Jeux de mots/Rêve-machine/Rencontre du cinquième type
3. Le guérisseur/Zoo d'enfants/Kentucky Rye
4. Enfant de nulle part/La banque des voeux/La lumière des ténèbres
5. Pour qu'elle ne meure pas/L'amour déçu de Cupidon
6. Q.I. mortel/Le futur des passés
7. Lieu maudit/Gardien de l'univers
8. Le nègre de Shakespeare/Le mal génétique/Un pacte avec le diable
9. Les escarpins de feu Suzanne/Le bazar de M.Wong
10. L'ombre de la nuit/Le petit magicien/Chasse ouverte
11. Le phare/Le parcours de ma vie
12. L'hologramme de l'amour/Mon âme au diable
13. Croyez-vous encore au Père Noël /Copie non conforme/L'étoile du berger
14. Images vivantes/Les petits hommes verts/Dessert explosif
15. La nuit des monstres/Risque de paix mondiale/Les coulisses du temps
16. L'ascenseur/Voir l'homme invisible/Les dents et la sagess

TOUS LES ARTICLES SUR QUATRIèME DIMENSION (LA) [1985] - VOLUME 1


29.05.2007 | Nouveau crépuscule

TEST DU DVD

Test rédigé le 10/07/2007 par Audrey Oeillet

Avis sur l'édition :

Revival de la série éponyme des années soixante, « la Quatrième dimension », version 85 (diffusée à l’époque sur la 5e chaîne sous le nom de « la Cinquième dimension », ce qui, je vous l’accorde, fait beaucoup de 5 à retenir) puise son inspiration, à l’instar de sa grande sœur, dans les histoires fantastiques de nombreux écrivains.
Le présent coffret reprend les 16 premiers épisodes de la série, qui se divisent chacun en plusieurs parties proposant des histoires différentes. Ce format, quelque peu original, a peut-être contribué au faible succès de la série, et ce malgré des guest stars assez imposantes (citons, dans ce volume 1, Morgan Freeman, Bruce Willis, ou encore Helen Mirren devant la caméra, et Wes Craven ou Joe Dante derrière).


L’appréciation générale de la présente édition s’avère, au final, assez mitigée. D’une part, on ne trouve pas la totalité de la première saison, puisque 8 épisodes manquent à l’appel, laissant présager un volume 2 en saison 1 et saison 2 : drôle de décalage, et drôle de méthode d’édition. D’autre part, si techniquement le coffret propose le strict minimum (voire un peu moins), les bonus s’adressent principalement aux plus acharnés de la série. Les plus fervents fans apprécieront sans doute, mais gageons que les néophytes, un peu moins.


Avis sur l'image : Haut de page

Présentée au format 4/3 d’origine, l’image n’est pas vide de défauts, loin de là : rarement le poids l’age se sera autant fait ressentir pour une série de 22 ans. Grain persistant, rayures sur l’image et couleurs ternes sont au rendez-vous sur la majeure partie des épisodes. On ne peut pas blâmer entièrement Universal dans la mesure où les défauts proviennent sans doute, à ce stade, des masters utilisés. Mais tout de même, une petite remasterisation n’aurait vraiment pas été un luxe.

       

Avis sur l'audio : 1Haut de page

Le mono 2.0 n’offre que le strict minimum en matière d’ambiance, et ce aussi bien en version française qu’en version originale. Néanmoins, cette dernière passe beaucoup mieux, car il arrive que les doublages suffisamment peu crédibles pour presque faire rire. Ca n’a pas grand-chose à voir avec l’édition elle-même, mais mieux vaut, à qualité égale, privilégier la version anglaise.

Notons également que si le choix de la VO dans le menu enclenche automatiquement les sous-titres, ces derniers peuvent être désactivés en cours de lecture.

 

Avis sur les suppléments : Haut de page

Les bonus des DVD sont à la fois abondants et minimalistes : abondants car pas moins de 9 épisodes sur 16 sont commentés par d’illustres réalisateurs d’épisodes, tels que Wes Craven, Philip Deguere ou encore James Crocker.

Minimalistes, car il n’y a pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent, à part une interview de Wes Craven à propos de la série. Bémol : alors qu’on s’attendrait en toute logique à avoir à faire à une interview filmée du réalisateur, c’est en fait un simple fichier audio qui se lance sur une photo de Craven. Durant 12 minutes, l’image est figée et le réalisateur raconte la genèse du projet, ainsi que les relations avec la chaîne qui diffusait la série aux USA. C’est intéressant, mais particulièrement frustrant, et à moins d’être curieux et d’aller jusqu’au bout, c’est aussi lassant, puisqu’il s’agit de lire des sous-titres sur fond statique.

       

Avis sur le packaging : Haut de page

Le coffret est de très bonne facture, les DVD ne se promènent pas à l’intérieur et le visuel, à la fois attirant et mystérieux, est de circonstance : pas grand-chose à dire de ce coté là, donc. L’édition joue énormément sur les guest star déjà évoquées, et la jaquette rappelle celle d’un film qui étalerait ses atouts pour mieux aguicher. On ne peut pas vraiment reprocher ça à l’éditeur, d’ailleurs on ne nous trompe pas sur la marchandise. Notons que l’intitulé de la série n’est pas « La Cinquième dimension », mais « La Quatrième dimension – les épisodes couleurs ». Une façon pour l’éditeur de respecter le titre original.

Du coté des menus, tout est dans le ton du packaging : c’est animé, l’ambiance est là, et la navigation est très intuitive : Universal a donc parfaitement soigné la présentation, autour, comme dans les DVD.

       

IMAGES DES MENUS



cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  

Voir toutes les images