Accueil > Séries TV > Science fiction > Farscape > DVD Farscape - Saison 1 > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Noces Rouges  Integrale
Noces Rouges - Integrale
Sortie : 15/05/19

Eyewitness - Saison 1
Sortie : 22/05/19

Blood Drive - Integrale
Sortie : 22/05/19

Blood Drive - Integrale [B...
Sortie : 22/05/19

Julien Fontanes, magistrat...
Sortie : 06/05/19

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

Noces RougesNoces Rouges EyewitnessEyewitness
Blood DriveBlood Drive Julien Fontanes, magistratJulien Fontanes, magistrat
Graine d'OrtieGraine d'Ortie Hard SunHard Sun
Happy!Happy! Kepler(s)Kepler(s)
The ResidentThe Resident Channel ZeroChannel Zero
Patrick MelrosePatrick Melrose HarlotsHarlots



Achetez-le sur



FARSCAPE - SAISON 1


Éditeur : Elephant Films
Distributeur : Gaumont Columbia TriStar Home Video

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 11 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 22
Durée approx. : 1056 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 3348467867765

Date de sortie en France : 14 octobre 2003


AUDIO


Langues : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1), Français (DTS 5.1)
Sous-titres : Anglais, Français

VIDÉO


Format : 1.77 - 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- Commentaires audio sur certains épisodes
- Featurette : Les effets spéciaux (23'16' - VO)
- Featurette : Portrait de Ben Browder (John Crichton) (10'12' - VO)
- Dessins et photos : galerie animée (3'53')
- Featurette : portrait de Claudia Black (Aeryn Sun) (9'34' - VO)
- Portrait vidéo de différents personnages
- Portrait vidéo des producteurs et de la Jim Henson Company
- Lien Internet (DVD ROM)
- Économiseur d'écran 'The Hidden Memory' (DVD ROM)


TEST DU DVD

Test rédigé le 01/05/2007 par Nicholas Breard

Avis sur l'édition :

John Crichton est un astronaute de la Iasa (l’équivalent de notre Nasa). Lors d’une sortie dans l’espace à bord du vaisseau « Farscape 1 », il est aspiré au travers d’une faille spatiale et se retrouve à des années lumières de la terre, totalement perdu. Il est secouru et recueilli par un groupe d’extraterrestres en fuite à bord d’un vaisseau vivant, Moya. Son unique but est alors de survivre et de retrouver la terre.



Farscape est une série de S.F. qui ressemble à Star Trek, Galactica ou Babylon 5 par le thème abordé, à savoir celui des extraterrestres embarqués tous ensembles dans la même. Mais la comparaison s’arrête là, car à la différence de ces trois séries, où les « héros » avaient un but commun, Farscape laisse chacun de ses personnages avoir un caractère, des capacités, des dons et un but bien différencié de celui des autres membres d’équipages. Si Crichton veut retrouver la terre, Rygel cherche plutôt à s’enrichir alors que Ka D’Argo recherche son fils réduit à l’esclavage. Chaque personnage est indépendant et ses décision provoquent à coup sûr tensions et conflits, révélant ainsi la nature propres des aliens, sorte de métaphore applicable à l’ensemble de l’humanité.



Mais la série fut avant tout une énorme vitrine pour toute l’équipe de la « Brian Henson Company » (fils de Jim Henson, créateur des Muppets), et lui permit de montrer tout son savoir-faire en matière de création de costumes, de marionnettes et de décors : du « simple » extra-terrestre maquillé (Za’an) à l’animatronique grandeur nature (Pilote), chaque minute de film n’est qu’une immense publicité qui vante des qualités de la Henson Company.



Ce savoir-faire fit de la série une des meilleures séries de S.F. des années 2000, et propulsa quelques acteurs sur le devant de la scène (Ben Browder, jouant John Crichton, et Claudia Black, interprétant la pacificatrice Aeryn Sun, intégrèrent tous deux par la suite l’équipe de Stargate SG1).

 

Avis sur l'image : Haut de page

Des images claires et nettes, pas de trace de compression. Le format de l’image est en 16/9, compatible 4/3 (format original 1.85) mais sur certains lecteurs un petit problème apparaît au générique, puisque malgré toutes les manipulations possibles concernant le format de l’image, celle-ci est coupée à droite et à gauche, nous invitant ainsi à regarder la série « Arscap ». Les épisodes, eux, ne sont pas touchés par ce mauvais montage (défaut aperçu sur un lecteur de salon, inexistant sur un lecteur DVD-Rom).

       

Avis sur l'audio : 1Haut de page

Les épisodes sont présentés en anglais et en français en dolby digital 5.1. Les scènes d’action sont particulièrement bien rendues, et le son est clair dans les deux langues. Une particularité concernant les sous titres proposés : des épisodes 1 à 6, il n’y a que les sous-titres en français. A partir de l’épisode 7, on nous propose aussi l’anglais.

   

Avis sur les suppléments : Haut de page

L’originalité de ce coffret est qu’il nous propose une multitude de bonus et que chaque DVD en contient, bien souvent des dessins de création, des commentaires audio ou des portraits de personnages ; les dessins de créations sont présentés sous forme de diaporama, et c’est bien là le seul défaut de ces suppléments : on ne peut agir dessus et on est obligé « d’attendre » la photo suivante. Par contre, les portraits des personnages sont extrêmement bien fournis, avec à chaque fois des détails sur sa création, accompagnés d’interviews des réalisateurs et des acteurs. Certains avoisinent le quart d’heure ! par contre, ils sont entièrement en anglais non sous-titrés !

           

Avis sur le packaging : Haut de page

Les 11 DVD de cette première saison sont présentés dans deux boîtiers digipack dépliants insérés dans un emboîtage rigide qui assure une bonne protection des deux boîtiers. Le graphisme du coffret reprend les couleurs marrons typiques du vaisseau Moya, et les personnages principaux de cette saison.

Les DVD sont dans les mêmes tons chauds avec les images des personnages. Chaque DVD est graphiquement différent des autres et n’est pas une simple copie faîte en 11 exemplaires. Cela donne un ensemble très cohérent.



Côté menu, chaque DVD reprend 2 épisodes et propose des commentaires audio (disponibles sur certains épisodes seulement), ainsi que les fameux bonus et un accès internet au site du distributeur de la série. Leur graphisme change d’un DVD à l’autre, c’est là un point négatif qui n’entache cependant pas l’ensemble.

Le tout est d’une grande qualité, aussi bien sur le plan de la série elle même que sur le travail graphique réalisé sur les DVD et le coffret. Cela explique le coût relativement élevé de cette saison, qui dépasse allègrement les 100 euros !

   

IMAGES DES MENUS



cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  

Voir toutes les images