Accueil > Mini-série > Drame > Olive Kitteridge > DVD Olive Kitteridge - Intégrale > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Noces Rouges  Integrale
Noces Rouges - Integrale
Sortie : 15/05/19

Eyewitness - Saison 1
Sortie : 22/05/19

Blood Drive - Integrale
Sortie : 22/05/19

Blood Drive - Integrale [B...
Sortie : 22/05/19

Julien Fontanes, magistrat...
Sortie : 06/05/19

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

Noces RougesNoces Rouges EyewitnessEyewitness
Blood DriveBlood Drive Julien Fontanes, magistratJulien Fontanes, magistrat
Graine d'OrtieGraine d'Ortie Hard SunHard Sun
Happy!Happy! Kepler(s)Kepler(s)
The ResidentThe Resident Channel ZeroChannel Zero
Patrick MelrosePatrick Melrose HarlotsHarlots



Achetez-le sur


OLIVE KITTERIDGE - INTéGRALE


Éditeur : HBO
Distributeur : Warner Home Video France

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 1 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 4
Durée approx. : 208 minutes
Boîtier : Keep Case
Code EAN : 5051889528869

Date de sortie en France : 08 avril 2015


AUDIO


Langues : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1), Polonais (Dolby Digital 2.0)
Sous-titres : Anglais (mal entendants), Français, Polonais

VIDÉO


Format : 1.78 - 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Standard : PAL
Image : Couleurs

TOUS LES ARTICLES SUR OLIVE KITTERIDGE - INTéGRALE


07.04.2015 | Olive Kitteridge : la mini-série prestigieuse de HBO

TEST DU DVD

Test rédigé le 31/05/2015 par Grégory Lazareth

Avis sur l'édition :

Olive et Henry Kitteridge sont institutrice et pharmacien dans un petit village côtier de la Nouvelle Angleterre, Crosby. En parfaits opposés, lui est chaleureux, généreux et avenant, elle est froide, stricte et distante. A travers quatre périodes clés englobant 25 années de leur vie, cette mini-série raconte les douleurs de l’existence du couple, ses drames et les quelques moments de bonheur auxquels chacun se raccroche. Le temps ne pardonne malheureusement pas mais l’amour, qu’il soit exprimé ou non, perdure toujours.

Réalisatrice et scénariste de films et séries, Jane Anderson s’attèle au showrunning avec Olive Kitteridge, magnifique mini-série en quatre volets signée HBO et basée sur le roman éponyme d’Elizabeth Strout. La première chose qui nous illumine est l’écriture et l’interprétation des personnages. Campés par Frances McDormand et Richard Jenkins, les Kitteridge ne pouvaient être incarnés aussi justement par d’autres. On ressent toute l’humanité émanante, la sensibilité des émotions dans les réactions de ces personnalités qui nous touchent, nous font rire ou nous rendent mal à l’aise suite notamment aux réflexions d’Olive en public ou même en privé lorsqu’Henry lui témoigne son amour. La délicatesse de ce récit de vie est soulignée par des protagonistes qui vont et viennent tels ceux interprétés par Zoe Kazan (Denise), Cory Michael Smith (Kevin adulte) et Bill Murray (Jack). Chacun marquera à sa façon le couple autant que le spectateur. La réalisation est elle aussi mémorable et nous emporte à mille lieues dans de superbes paysages de nature sur une bande originale mélancolisante, une ambiance unique, belle et triste à la fois.

L’édition DVD est d’excellente facture malgré l’absence de bonus. L’image est donc vraiment belle et rend hommage à la mise en scène, les deux pistes sonores en 5.1 sont immersives, les sous-titres fidèles et l’authoring dénote un travail plus que convenable.

 

Avis sur l'image : Haut de page

Très colorée par moments, d'autres fois bien plus terne, l'image ne fait jamais fausse, elle apporte une bouffée d'authenticité, un naturel et un équilibre parfaits qui reflètent à merveille le message qu'elle veut faire passer. Douce mais jamais amère, avec de bons contrastes et une lumière travaillée, elle nous transmet de réelles émotions allant de la gaieté à la mélancolie en passant par la compassion. Une belle réussite magnifiée par la réalisation dotée d'une atmosphère et d'une photographie extrêmement soignées.

La définition laisse percevoir de multiples détails au premier comme à l'arrière-plan et permet notamment d'afficher de façon nette les motifs et textures des vêtements. A contrario, lorsque l'environnement est très chargé à l'instar des extérieurs en forêt, on note forcément les faiblesses inhérentes à l'apparition d'éléments trop nombreux et petits sur DVD. Mais même si l'on voit aussi fourmiller de temps en temps les surfaces, on n'y prête aucune attention une fois porté par l'histoire.

                       

Avis sur l'audio : 1Haut de page

Toutes les deux au format Dolby Digital 5.1, les pistes anglaise et française se valent par leur contenu et leur qualité, la principale différence provenant d'une composante vocale plus détachée dans notre langue et un brin moins ouverte. Ceci mis à part, le son nous transporte dès les premières minutes chez Olive avec un sentiment de mélancolie, la sensation de se sentir seul et tout petit dans ce bas monde. Musique, dialogues, bruitages, le mixage est fluide et parfaitement équilibré pour maintenir un aspect naturel que l'on ressent énormément dans les ambiances extérieures remplies de cris d'oiseaux, du sifflement du vent, du bruit de l'échouage des vagues... La spatialisation est donc bien réalisée mais la mini-série étant essentiellement basée sur les émotions, la discrétion et l'authenticité sont de mise.

Elle se suit de façon agréable en français sans problème particulier d'adaptation, les sous-titres étant eux aussi fidèles, mettant ainsi tout le monde sur un pied d'égalité quant au choix de la langue.

   

Avis sur les suppléments : Haut de page

Olive n'a pas souhaité nous donner de bon temps supplémentaire...


Avis sur le packaging : Haut de page

Le coffret est composé d'un fourreau en carton rigide dans lequel s'insère un boîtier classique double DVD. Identique en tout point pour les deux éléments, le visuel est relativement explicite de l'expérience que l'on s’apprête à vivre. Le recto est tout en sobriété, très lumineux et blanc, Olive regardant dans le vague dos au lac, son visage n’apparaissant pas entièrement. Au verso, elle et son mari sont heureux, une très belle image qui nous mettrait presque la larme à l'œil. Au-dessus, on peut lire la présentation de la mini-série et en-dessous, les spécificités techniques avec quatre vignettes illustrant d'autres personnages. A l'intérieur du boîtier, un magnifique coucher de soleil sera le lieu propice aux synopsis des épisodes, à moitié cachés par les disques arborant un dégradé de vert.

Le menu principal nous met dans le bain grâce à son thème musical et aux extraits qui s'enchaînent mais ce sera l’unique moment animé de l'authoring, les sous-menus étant muets et fixes. Point de titre affiché, seul le menu est présent, laissant le choix entre les épisodes appelés "parties" et les langues. Les sous-menus desdits épisodes sont en deux écrans : un premier pour la sélection de la partie est agrémenté d'une photo d'un lieu, et un second pour le synopsis comprend celle d'un personnage, comme sur la page des langues. En filigrane, on retrouve toujours la surface quelque peu agitée de l'eau.