Accueil > Séries TV > Drame > Sons of Anarchy > DVD Sons of Anarchy - Saison 4 > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Noces Rouges  Integrale
Noces Rouges - Integrale
Sortie : 15/05/19

Eyewitness - Saison 1
Sortie : 22/05/19

Blood Drive - Integrale
Sortie : 22/05/19

Blood Drive - Integrale [B...
Sortie : 22/05/19

Julien Fontanes, magistrat...
Sortie : 06/05/19

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

Noces RougesNoces Rouges EyewitnessEyewitness
Blood DriveBlood Drive Julien Fontanes, magistratJulien Fontanes, magistrat
Graine d'OrtieGraine d'Ortie Hard SunHard Sun
Happy!Happy! Kepler(s)Kepler(s)
The ResidentThe Resident Channel ZeroChannel Zero
Patrick MelrosePatrick Melrose HarlotsHarlots



Achetez-le sur



SONS OF ANARCHY - SAISON 4


Éditeur : 20th Century Fox
Distributeur : Fox Pathé Europa

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 4 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 14
Durée approx. : 630 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 3344428052300

Date de sortie en France : 27 mars 2013


AUDIO


Langues : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
Sous-titres : Anglais, Français, Néerlandais

VIDÉO


Format : 1.78 - 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- Commentaires audio
- Scènes inédites
- Bêtisier
- La mort de ***
- Deux fans de la série sont à l'honneur
- Concert au House of Blues

TOUS LES ARTICLES SUR SONS OF ANARCHY - SAISON 4


24.03.2013 | Quatre fois plus de sensations fortes avec Sons of Anarchy

TEST DU DVD

Test rédigé le 18/05/2013 par Grégory Lazareth

Avis sur l'édition :

Faites tourner les moteurs et laissez la fumée s'échapper des pots, les Sons of Anarchy sont de retour pour une quatrième saison riche en rebondissements et crissements de pneus. Après avoir purgé une peine de 14 mois derrière les barreaux, Clay, Jax ainsi que quelques autres membres du SAMCRO sortent cheveux au vent réenfourcher leurs motos. Mais arrivés à Charming, la ville a bien changé et le comité d'accueil qui leur a été réservé dénote de la motivation du nouveau shérif Eli Roosevelt, de mèche avec Lincoln Potter, assistant du procureur, pour démanteler le club. Mais Clay va embarquer ses compagnons vers une menace bien plus dangereuse.

Avec de nouvelles guests telles David Hasselhoff, hilarant en producteur de films pour adultes, ou Danny Trejo dans un rôle qui lui va comme un gant, cette saison en a sous le capot. L'édition se révèle bonne grâce à une image agréable, des pistes audio rythmées en 5.1 et un packaging stylé, mais reste ternie par des bonus trop légers ou non sous-titrés ainsi qu'un authoring amorphe.

 

Avis sur l'image : Haut de page

En 16/9e, l'image est à celle de la série, brute de décoffrage. La qualité est assez crue et la photographie, bien que soignée, n'a pas l'apparence de vouloir en faire des caisses. Nous avons donc un rendu un peu granuleux et une précision pas toujours sur les chapeaux de roue mais qui participent aisément à l'ambiance et au style du show très tiré western.

Les images, plutôt incisives, bénéficient d'une gamme de couleurs d'une majorité foncées ou désaturées donnant aux touches plus vives la capacité de ressortir davantage et d'égayer sensiblement l'atmosphère parfois lourde. Le ratio de contraste est d'une étendue intéressante mais les séquences baignées par une faible lumière mettent en exergue quelques faiblesses tel un bruit vidéo plus prononcé.

                       

Avis sur l'audio : 1Haut de page

Enfin ! Cette saison de Sons of Anarchy possède une piste française de même format que son homologue originale, le Dolby Digital 5.1, et l'on peut dire que du point de vue technique, elle l'égale. En effet, les deux pistes s'avèrent claires et parfaitement équilibrées, mais surtout leur spatialisation est maîtrisée au poil avec de beaux effets latéraux et une scène arrière goûteuse remplie aux moments opportuns par le vrombissement des motos et plus généralement par les ambiances naturelle (chants d'oiseaux, stridulations d'insectes en forêt, etc.) ainsi qu'artificielle (voitures, bruitages divers dans les bureaux, coups de feu, radios de police, etc.). La musique n'est également pas sur la voie de garage alors profitez bien de ses rythmes country. La seule différence notable est la mise en avant un peu plus évidente des voix sur la piste française, sonnant ainsi moins naturelle, mais rien de blâmant puisqu'il s'agit d'une convention dans notre langue.

Concernant l'adaptation française du doublage et du sous-titrage, elle reste dans les clous en conservant le langage cru des dialogues mais quelques références culturelles ont été modifiées dans le doublage, afin de sûrement mieux correspondre au public français. C'est le cas par exemple pour une faite au jeu vidéo GTA alors qu'il est aussi populaire en France (ou autres pays francophones) qu'aux Etats-Unis.

Les sous-titres sont également disponibles en anglais et néerlandais.

   

Avis sur les suppléments : Haut de page

Un peu plus maigres que ceux du précédent coffret, ces suppléments s'avèrent agréables à suivre même s'ils sont dispensables. Cependant, ils réservent quelques surprises drôles ou émouvantes alors attention à ne pas les regarder avant la fin de la saison sous peine de spoil. Les commentaires audio ne sont toujours pas sous-titrés alors il serait temps de prendre conscience que le travail en vaut la chandelle. Au nom de tous les francophones, traduisez les commentaires audio, (bon sang) s'il vous plaît !!

DVD 1 à 4 :
Scènes inédites (23:17) : Ces 24 scènes coupées au montage sont réparties sur les bons disques mais sont mises bout à bout dans une seule séquence. Il faut donc les regarder après avoir visionné chaque DVD et retrouver où placer la scène. Une petite moitié d'entre elles est intéressante à découvrir car elle apporte un peu à l'intrigue ou aux personnages mais les autres sont plutôt anecdotiques.

DVD 1, 3, 4 :
Commentaires audio : Les épisodes 1, 10, 13 et 14 sont commentés par l'équipe et les acteurs du show (2 commentaires pour l'épisode 10). Comme à l'habitude, ce supplément n'a pas été sous-titré et n'aura d'intérêt que pour les anglophones.

DVD 4 :
Bêtisier (02:37) : Bouchez les oreilles aux enfants, ça jure et ça jure encore, mais ça rit également de prises ratées et de bafouillages. Les dames en auront pour leur argent car elles seront aux premières loges pour admirer l'arrière-train de notre cher Ron Perlman.

La mort de *** (06:56) : Retour sur la mort d'un personnage emblématique de la série, sur sa personnalité et les circonstances de ce meurtre. Un bel hommage lui est ensuite rendu par l'équipe, au personnage comme à l'acteur. Adieu !

Deux fans de la série sont à l'honneur (04:38) : Kurt Sutter, le producteur délégué, a choisi deux fans très actifs sur les réseaux sociaux afin qu'ils rencontrent le casting et passent un peu de temps en bonne compagnie.

Concert au House of Blues (09:56) : Un autre hommage est fait, et malheureusement bien dans la réalité cette fois, au compositeur John O'Brien, décédé soudainement. Un concert a été organisé le 12 janvier 2012 afin de récolter des fonds pour sa famille. Katey Sagal, chanteuse à ses heures, nous fait profiter de ses talents sur un joli morceau, suivie par Curtis Stiger, l'interprète du générique d'ouverture de la série.

               

Avis sur le packaging : Haut de page

Le packaging est dans la droite lignée des éditions précédentes. Un fourreau aux couleurs de la série renferme 2 boîtiers slim simples plus un double afin de ranger les 4 DVD de cette saison.

Avec sa charte graphique noire et blanche pour les photos et rouge ou blanche pour les textes, nous arpentons des chemins bien connus et cette homogénéité fait plaisir à voir. A l'avant, nous retrouvons Gemma, Jax et Clay alors que l'arrière nous présente toute la bande de bikers ainsi que les informations habituelles : accroche, synopsis, liste des bonus et spécificités. Cette photo de groupe est reprise avec le titre et le logo de la série pour illustrer les boîtiers slim. A leur dos, les synopsis des épisodes et les bonus n'attendent que vous pour démarrer avec trois vignettes montrant les personnages. Elles sont différentes pour les deux premiers boîtiers mais le troisième devant lister deux DVD, la place était déjà prise. La sérigraphie des galettes, très réussie, dévoile un dessin sur l'asphalte avec le titre de la série en rouge. Il est juste regrettable que la jaquette intérieure ait été laissée blanche mais tout le reste du packaging est un sans faute.

L'authoring emprunte également la même route que celui de ses prédécesseurs. Les menus sont stylés aux couleurs et à la pâte de la série, toujours dans les noirs et blancs avec un peu de rouge et une belle illustration pour le menu principal alors que les sous-menus arborent chacun un personnage en couleurs. Chaque photo est donc différente et chaque disque en présente de nouvelles. La police de caractère – celle du générique – a été conservée, tout comme la petite tête de mort qui sert de curseur. A l'écran d'accueil se trouvent les quatre liens permettant de sélectionner la vision consécutive des épisodes, d'aller dans le sous-menu de ces derniers, dans celui de la configuration (audio et sous-titres) et enfin dans celui des bonus, qui disposent chacun également d'un raccourci permettant d'accéder au sous-menu des épisodes. Celui-ci les liste simplement avec leur nom et indique si un commentaire audio est disponible, auquel cas on peut lancer l'épisode avec. Le gros problème, même si l'authoring est visuellement classe et exhaustif de la série, c'est que tout est fixe, sans aucune animation, ni transition, ni même thème musical. Autrement dit, les paysages sont beaux mais manquent de vie et de dynamisme pour exploser.