Accueil > Série animée > Comédie > South Park > DVD South Park - Saison 6 (Version non censurée) > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Meurtres à  l'Ile d'Aix et Bastia
Meurtres à - l'Ile d'Aix e...
Sortie : 29/08/18

Mystères de l'amour (Les) ...
Sortie : 28/08/18

Lucifer - Saison 1 et 2
Sortie : 05/09/18

Lucifer - Saison 2
Sortie : 05/09/18

Shaka Zulu - Intégrale [Bl...
Sortie : 22/08/18

» Voir la base de données

» Convertisseur vidéo et DVD


NOUVELLES SÉRIES

MalteseMaltese Déesse d'or (La)Déesse d'or (La)
Commissaire BancroftCommissaire Bancroft FearlessFearless
Tanamera le lion de SingapourTanamera le lion de Singapour La Bible : Samson et DalidaLa Bible : Samson et Dalida
Maman a tortMaman a tort SafeSafe
Les Thibault (1972)Les Thibault (1972) Suspect n°1 : TennisonSuspect n°1 : Tennison
Falling WaterFalling Water Animal KingdomAnimal Kingdom


SOUTH PARK - SAISON 6 (VERSION NON CENSURéE)


Éditeur : TF1 Vidéo
Distributeur : TF1 Vidéo (Distribution)

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 3 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 17
Durée approx. : 374 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 3384442252683

Date de sortie en France : 07 mars 2012


AUDIO


Langues : Anglais (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 2.0)
Sous-titres : Français

VIDÉO


Format : 1.33 - 4/3
Standard : PAL
Image : Couleurs

TOUS LES ARTICLES SUR SOUTH PARK - SAISON 6 (VERSION NON CENSURéE)


07.03.2012 | TF1 fait reluire South Park
16.01.2012 | Le bon goût de South Park revient !

TEST DU DVD

Test rédigé le 15/03/2012 par Grégory Lazareth

Avis sur l'édition :

Le service reprend pour les enfants de South Park et ses autres habitants complètement déglingués dont M. Esclave qui fait son apparition dans cette sixième saison. Parodies, humour très noir et critiques de société sont toujours au rendez-vous avec notamment le personnage de Butters qui prend du galon. Au programme un sympathique séjour au ski, un sauvetage de veaux, de l'exorcisme, des hormones qui bouillonnent ou encore un Noël en Irak. Autant d'aventures palpitantes qui dérideraient tout à fait naturellement même jusque Jane Fonda.

De qualité globale semblable à celle de la saison 5, le coffret reste classique dans son packaging et ses menus flashies et épurés. Les pistes sonores stéréo sont excellentes et même si l'image s'est affinée depuis les premiers volumes, ses défauts peuvent plutôt bien entamer le moral du spectateur.

 

Avis sur l'image : Haut de page

La qualité d'image en 4/3 est semblable à celle du coffret précédent. A savoir un piqué plus marqué et donc moins flou que les débuts frémissants de South Park sur le support. La luminosité et les contrastes sont dans l'ensemble tout à fait plaisants mais certains problèmes plombent le confort de visionnage. Nous restons tout de même indulgents par rapport à l'âge marqué de la série et son master vieillissant.

Même si une partie du chroma noise (fourmillements dans les surfaces de couleur unie) s'est retiré par rapport aux premières saisons, il persiste et s'installe en faisant également fourmiller les contours (dot crawl). Et plus les lignes sont fines ou la différence de couleur élevée, plus cela se remarque, d'autant plus qu'il a une fâcheuse tendance à scintiller. Il n'y a qu'à voir les escaliers, les bâtiments ou le liséré jaune du bonnet de Cartman pour s'en convaincre.

Invité par son ami, l'effet d'harmonique s'est vite trouvé une place dans la ville mais est plus ou moins prononcé suivant l'épisode. Les traits fins sont répétés horizontalement sur la droite jusqu'à trois fois en s'atténuant et donnent un aspect très bizarre de décalage, surtout visible dans les verticales et les zones claires telles que les yeux des personnages. Nous pouvons également apercevoir parfois un effet de peigne résultant de l'entrelacement, au niveau des bouches par exemple.

               

Avis sur l'audio : 1Haut de page

En Dolby Digital 2.0, les pistes française et originale sont de qualité tout à fait correcte avec un rendu sonore clair et bien audible, assez pour une série d'animation. Le doublage français est vraiment excellent grâce à un travail sur l'adaptation et sur un jeu d'acteurs remarquables. Les sous-titres restituent également à merveille l'ambiance et les niveaux de langage des différents protagonistes, Tuong Lu Kim (le dirigeant du City Wok) en tête.

Seuls les sous-titres français sont disponibles et forcés sur la version originale car le menu des versions nous propose soit la version française, soit la VO sous-titrée. Cependant, si vous voulez voir les épisodes en VO sans sous-titres, vous pouvez les lancer en VF et changer la piste à la volée.

 

Avis sur les suppléments : Haut de page

Aucun bonus ne s'est perdu en traversant l'océan. Nos amis de la zone 1, si l'on excepte les bandes annonces de la chaine et des autres DVD, possèdent le même contenu dans leur édition, à savoir uniquement de petits commentaires audio sélectionnables depuis le menu des versions.

Mini-commentaires audio des créateurs de la série : Trey Parker et Matt Stone commentent les 3-4 premières minutes de chaque épisode pour s'exprimer sur l'origine du scénario et d'autres petites anecdotes. Intéressant et sympathique.

   

Avis sur le packaging : Haut de page

On prend les mêmes et on recommence. Le packaging violet annonce déjà la tournure du personnage de Butters avec l'éclair et la phrase assassine, si l'on n'avait pas déjà remarqué son air machiavélique. Stan, Kyle et Cartman complètent le tableau et ils ont les boules. Cette illustration est similaire à celle présente sur le coffret zone 1. Derrière, le synopsis et les spécificités habituels à toute édition. Un digipack à 3 volets est glissé à l'intérieur et expose d'autres photos qui sont complétées sur les disques.

Le menu est dans le même ton que l'édition et recycle les quatre personnages présents qui se font littéralement envoyer dans le décor par le titre de la série avant de réapparaître sur le sol. Les couleurs sont beaucoup trop saturées et piquent un peu les yeux alors que Butters se frotte les mains et que les trois autres garçons chantent le générique français. Le choix s'impose entre les épisodes, les versions et la vision consécutive.

Dans les deux sous-menus, l'animation du titre de celui-ci vient chambouler encore les personnages. Celui des épisodes fait de nouveau retentir le générique français et les illustre par un extrait, le titre et le numéro. Dans celui des versions, c'est Butters qui en est la vedette et chante en playback les répliques des personnages du générique en anglais.