Accueil > Séries TV > Policier > Lie to Me > DVD Lie to Me - Saison 3 > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Noces Rouges  Integrale
Noces Rouges - Integrale
Sortie : 15/05/19

Eyewitness - Saison 1
Sortie : 22/05/19

Blood Drive - Integrale
Sortie : 22/05/19

Blood Drive - Integrale [B...
Sortie : 22/05/19

Julien Fontanes, magistrat...
Sortie : 06/05/19

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

Noces RougesNoces Rouges EyewitnessEyewitness
Blood DriveBlood Drive Julien Fontanes, magistratJulien Fontanes, magistrat
Graine d'OrtieGraine d'Ortie Hard SunHard Sun
Happy!Happy! Kepler(s)Kepler(s)
The ResidentThe Resident Channel ZeroChannel Zero
Patrick MelrosePatrick Melrose HarlotsHarlots



Achetez-le sur


LIE TO ME - SAISON 3


Éditeur : 20th Century Fox
Distributeur : Fox Pathé Europa

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 4 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 13
Durée approx. : 546 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 3344428048471

Date de sortie en France : 15 février 2012


AUDIO


Langues : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
Sous-titres : Anglais, Français

VIDÉO


Format : 1.78 - 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Standard : PAL
Image : Couleurs

TOUS LES ARTICLES SUR LIE TO ME - SAISON 3


13.02.2012 | Lie to Me fait ses adieux définitifs

TEST DU DVD

Test rédigé le 03/04/2012 par Diane Mauviard

Avis sur l'édition :

Le 15 février 2012 est sortie l'intégrale de la troisième et ultime saison de la série Lie to Me chez 20th Century Fox.

Fidèle à ses habitudes, le Dr Cal Lightman, fondateur du Groupe Lightman, met ici à nouveau en pratique ses facultés de décryptage du mensonge au service d'enquêtes qui piétinent.

Cette saison fait plus que jamais éclore les tensions au sein de son équipe et voit émerger le rôle de Wallowski, une femme flic de plus en plus proche de Cal.

Comme pour l'édition de la saison 1, que nous avions testée ici en mai 2010, rien de bien extraordinaire pour ce coffret mais un ensemble cohérent avec la série et qui devrait globalement satisfaire les téléspectateurs.


   

Avis sur l'image : Haut de page

Lie to me est un série souvent sombre. Elle est donc tournée avec bons nombre de scènes en clair obscur.

Proposée au format 16/9 anamorphique et compatible 4/3, l'image est globalement bonne, même si un fort grain se fait remarquer dès le premier épisode avec également quelques traînées de couleurs lors des captures en mouvement (voir notre première capture d'écran).
Cette caractéristique ne persiste heureusement pas pendant toute la durée du visionnage et est surtout visible si l'on regarde les épisodes sur un écran d'ordinateur.

Reportée sur un écran TV HD, l'image est beaucoup plus nette et appréciable. Pas de défaut de compression, pas de pixellisation relevée lors du visionnage et des sombres bien rendus qui servent la série et rendent parfaitement son univers.

           

Avis sur l'audio : 1Haut de page

Le téléspectateur a ici le choix entre la version originale et la version française, toutes deux proposées en Dolby Digital 5.1 et équivalentes à l'oreille. A noter que, même si elle n'apparaît étrangement pas lors de la sélection aux menus, une version allemande est disponible lors de la sélection manuelle du langage sur PC.

En ce qui concerne les sous-titres, de nombreuses langues sont proposées mais ce sont l'anglais, le français et le néerlandais qui sont mis en avant. Le menu permet toutefois d'élargir la sélection au cas où vous souhaiteriez lire la série en portugais, en suédois ou encore en norvégien.

On émettra toutefois un gros bémol concernant ces sous-titres qui fera baisser notre note. En effet, rien qu'en visionnant le premier épisode du disque 1, de nombreuses fautes tant d'orthographe que de grammaire ou même de langage ont pu être relevées.

On se sent ainsi offusqué de lire "à la mesure du généreux avance qu'il vous a versé" (était-elle si généreuse pour être passée du genre féminin au masculin, cette avance ?) ; "on se reverra en cour" (alors qu'il s'agit du Tribunal, c'est assez maladroit) ; "Merci de m'avoir prévenue", de la bouche de Cal Lightman ou encore un magnifique "J'ai le sais"...
La traduction est également souvent éludée, simplifiée, même si l'on peut comprendre cela plus aisément du fait du besoin de faciliter la lecture en simultané avec l'image correspondante mais quand même. On en arrive à parler du "lupus du garde" au lieu de celui de la femme du garde ! Certes cela n'altère pas le suivi de l'intrigue mais c'est dérangeant.

Pour simple preuve que, même si elles ne semblent pas aussi nombreuses ailleurs, ces fautes n'apparaissent pas que dans le premier épisode, on apprend dans l'épisode 3 que "L'IGS t'envoit un message" et que Cal Lightman est, je le cite, "déloyale".

Alors certes on admettra que le métier de traducteur est délicat et qu'en matière de post-synchronisation, la tâche est ardue pour rendre le tout digeste et fluide mais, là, on aurait aimé plusieurs relectures (ou au moins une ?)

La police est en revanche parfaite avec un lettrage blanc encadré de noir, classique et parfaitement lisible.


   

Avis sur les suppléments : Haut de page

Au rayon des suppléments, on ne se bouscule pas mais c'est intéressant malgré tout. On se verrait d'ailleurs mal critiquer un éditeur qui fait l'effort d'agrémenter une sortie de bonus, surtout quand un documentaire est présent.
Celui-ci se trouve dans la section "Extras" du disque 4, qui regroupe aussi 5 scènes coupées.

Les 5 scènes coupées sont proposées au format 16/9, comme pour les épisodes, mais l'image y est de moins bonne qualité avec un effet peigne. Comme bien souvent, elles sont regroupées sur un seul et même disque plutôt que d'être disponibles immédiatement au moment du visionnage de l'épisode auquel elles se rapportent. Un choix que nous trouvons discutable mais qui peut également être considéré comme plus pratique pour ceux qui souhaitent voir tous les bonus en même temps.
L'avantage ici est que l'épisode concerné est clairement indiqué, ainsi que la position de la scène dans l'épisode (exemple : "ep 302, Deleted sc 35").
Chacune de ces 5 scènes coupées dure respectivement 1:12, 2:00, 2:36, 3:18 et 5:02. Pas de scène se rapportant à l'épisode final, malheureusement. On aurait été curieux de découvrir une fin alternative ou une idée des évolutions que les scénaristes auraient aimé mettre en avant si la série ne s'était pas arrêtée.

Le plus intéressant ici est donc le documentaire de 3:09 intitulé "Fox Movie Channel Présente - Dans la Peau de Tim Roth". Proposé au format 4/3, il reprend une interview de Tim Roth, interprète de Cal Lightman, dans laquelle celui-ci explique que son personnage s'inspire d'un homme existant qui a beaucoup travaillé sur les micro-expressions et la façon dont elles nous trahissent. Il y parle essentiellement de son personnage. La qualité n'est en revanche pas au rendez-vous avec un effet peigne très persistant.

Chacun des suppléments est en version originale avec sous-titres disponibles.

On regrettera malgré tout la durée de ces suppléments inférieure à celle des suppléments de la saison 1.

A noter qu'au moment du test, impossible de visionner les suppléments sur lecteur Blu-Ray mais aucun problème sur PC fixe ni portable.


       

Avis sur le packaging : Haut de page

On est ici surpris de voir que le schéma utilisé pour les menus de la saison 1 n'est pas celui qui a été choisi pour cette saison 3. Il n'en demeure pas moins classique, sobre et peut-être même plus agréable à l'oeil que son prédécesseur. Un bon point donc quand on sait que les éditeurs ne prennent pas toujours la peine de retravailler la présentation d'une édition à l'autre.

Le menu général est malheureusement toujours le même d'un disque à l'autre avec une musique de fond assez courte qui passe en boucle (un conseil donc : évitez d'y passer trop de temps !) Il reprend une image de Tim Roth en gros plan mélangée façon "mosaïque" avec une scène d'épisode. Un choix un peu particulier mais pourquoi pas ?

En revanche, chaque menu "Configuration" et "Episodes" est différent d'un disque à l'autre. Ils reprennent des images fixes tirées d'épisodes et représentant tour à tour les différents personnages. Un travail appréciable mais pas de musique sur ces menus intermédiaires.

La navigation se fait à l'aide d'un curseur en forme d'astérisque qui vient rappeler celle toujours accolée au logo de la série.

Le coffret en lui-même est agréable aussi : une photo promotionnelle du casting principal l'illustre sur la face. Cette photo est reprise sur chaque jaquette de boîtier (3 boîtiers slims pour 4 disques).

Au dos de chaque boîtier, une photo promotionnelle de Tim Roth seul (identique d'un boîtier à l'autre), dans les même tons sombres que l'ensemble. L'éditeur a toutefois fait de gros efforts puisque 3 des 4 boîtiers sont agrémentés, au dos, de petites images extraites des épisodes et qu'au dos de chaque boîtier se trouvent également les titres et synopsis des épisodes.

Chaque disque reprend un visuel promotionnel différent : Cal et sa fille, et trois photos promotionnelles différentes de Cal. Un réel plus quand on voit que l'on a souvent droit au strict minimum sur les disques, à savoir le nom de la série et les mentions légales et anti-copies habituelles. Or, comme on le sait, la première impression en ouvrant un coffret est primordiale !


       

IMAGES DES MENUS



cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  cliquez ici pour voir en grand  

Voir toutes les images