ACTUALITÉS | TESTS | SÉRIES TV | PLANNING | DOSSIERS | INTERVIEWS | CONCOURS
Accueil > Séries TV > Drame > Breaking Bad > DVD Breaking Bad - Saison 3 > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Connasse  Épisodes 36 à 70
Connasse - Épisodes 36 à 70
Sortie : 28/10/14

Connasse - Épisodes 1 à 35
Sortie : 04/03/14

Minute vieille (La) - Sais...
Sortie : 04/11/14

Juge est une femme (Le) - ...
Sortie : 04/11/14

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

ConnasseConnasse Minute vieille (La)Minute vieille (La)
Madame ColumboMadame Columbo Enquêtes de Morse (Les)Enquêtes de Morse (Les)
The FallThe Fall Sud lointainSud lointain
BronBron Vive la colo!
Pep'sPep's VictoriousVictorious

dvd Breaking Bad  Saison 3


Achetez-le sur



BREAKING BAD - SAISON 3


Éditeur : Sony Pictures Entertainment
Distributeur : Sony Pictures Home Entertainment

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 4 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 13
Durée approx. : 615 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 3333297705165

Date de sortie en France : 07 décembre 2011


AUDIO


Langues : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
Sous-titres : Anglais, Arabe, Français

VIDÉO


Format : 1.78 - 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- Commentaires audio de 5 épisodes
- Dans les coulisses de Breaking Bad
- Mini podcasts vidéo avec les acteurs et l'équipe de chaque épisode
- Scènes supplémentaires et séquences inutilisées
- Quatre documentaires sur les coulisses de la série


TEST DU DVD

Test rédigé le 31/03/2012 par Grégory Lazareth

Avis sur l'édition :

Après une seconde saison très riche et surprenante, les conséquences des révélations vont avoir des effets inattendus et l'arrivée des inquiétants Cousins devrait complètement changer la donne pour tous les protagonistes.

A série exceptionnelle, contenu exceptionnel. L'image a gagné en précision et conserve cette granulosité due au tournage pellicule pendant que les pistes audio 5.1 dotées de basses percutantes nous enveloppent indubitablement par leur précision et leur rendu des plus habile. Ajoutons un authoring réussi, un packaging classique mais esthétique ainsi que de nombreux bonus réellement intéressants et nous obtenons une édition d'excellente qualité. Vivement la suite de Breaking Bad, le manque se fait déjà ressentir.

 

Avis sur l'image : Haut de page

Cette saison, l'image de Breaking Bad gagne un galon mais la différence avec celle de la précédente édition n'est pas non plus flagrante. Les paysages désertiques du Nouveau-Mexique sont superbes et magnifiés par la photographie extrêmement travaillée de la série. La définition globale est assez brute avec la présence de grain donnant un bel aspect pellicule, la série étant tournée de la sorte. Cela ajoute un cachet supplémentaire et accentue l'authenticité et la poigne apportées par la mise en scène. Toutefois, les contours se révèlent imprécis si l'on s'y attarde trop.

Outre des fourmillements visibles mais pas désagréables quant au grain déjà présent, les scènes en plein soleil ou les plans obscurs sont très bien restitués par la photographie léchée grâce notamment à une palette de couleurs non exacerbées, une luminosité naturelle et un ratio de contraste approprié.

                       

Avis sur l'audio : 1Haut de page

Les pistes audio anglaise et française sont une fois de plus au format Dolby Digital 5.1 et donnent ainsi une prestance toute particulière à la narration. En effet, il faut d'abord savoir que les deux bandes sont à mettre sur un pied d'égalité tellement le rendu est identique. De ce fait, et grâce à un doublage français tout à fait fidèle au caractère et vocabulaire des personnages, vous pourrez choisir la langue sans aucun a priori.

Si vous avez l'installation adéquate, nous ne pouvons que vous inviter à l'utiliser car l'immersion est grandiose. Le son est d'une pureté digne de la méth d'Heisenberg et les divers canaux sont alimentés d'une façon bien équilibrée par une spatialisation précise et de toute beauté. La série reposant beaucoup sur la tension, la piste son est plutôt discrète et est reléguée au rôle d'amplificateur d'émotions, bruitages et musiques étant toujours placés aux moments adéquats. Ne bénéficiant d'aucun artifice, chaque son est alors capté par le spectateur qui se plonge inévitablement dans l'atmosphère d'Albuquerque.

Au milieu du désert, le moindre bruit prend alors tout son sens, que ce soit le cliquetis métallique d'un objet tapant sur un poteau ou simplement des pas. Les effets avant et arrière mais surtout latéraux sont criants de vérité et encore davantage dans les scènes de voitures, le point culminant étant l'épisode de la mouche, le dixième, où l'on se surprend à vouloir la chasser tellement on l'entend parfaitement voler autour de nous. Les basses fréquences étant aussi extrêmement utilisées dans les superbes musiques de Dave Porter et les bruits d'ambiance, les ronflements des voitures et les coups de feu, le gain apporté par un caisson de basses est une bénédiction pour les oreilles – le générique à lui seul fera trembler le sol – et souligne de deux traits supplémentaires la dramatique du récit et la beauté des images.

Les sous-titres français ne font pas dans la dentelle en étant très bien adaptés. Sont présentes également des pistes anglaise et arabe.

 

Avis sur les suppléments : Haut de page

Malgré des fautes d'orthographe beaucoup plus présentes que dans les épisodes, les suppléments s'avèrent véritablement géniaux car tout y est pour divertir et intéresser le spectateur. Les séquences d'Inside Breaking Bad et Insider Podcast sont de parfaits outils de making-of par épisode ou thématique et tous les autres petits bonus finissent le travail afin de nous offrir encore plus de diversités.

Scènes supplémentaires (25:57) : Au nombre de 18, elles sont classées sur les bons DVD, portent un titre mais ne font pas mention de l'épisode auquel elles sont rattachées. Heureusement, elles sont assez emblématiques pour les resituer mais n'apportent pas toutes quelque chose. Certaines sont des versions longues de scènes déjà vues et permettent de mieux comprendre ou du moins de voir ce qu'il s'est passé entre deux plans, comme celui de la bombe lacrymogène par exemple.

Dans les coulisses de Breaking Bad (1:19:12) : Dans ces 20 nouveaux épisodes d'Inside Breaking Bad, le staff et les acteurs reviennent sur chaque épisode afin de commenter les points importants, éclaircir des scènes et délivrer des anecdotes techniques ou humoristiques. De plus, vous aurez droit à des épisodes sur les questions des fans – qui ont l'air d'avoir un goût prononcé pour les piments - pour Bryan et Aaron ainsi qu'à d'autres sur la photographie de la scène d'ouverture de la saison, la voiture de Walt ou encore le camion de foin. Excellente façon de faire perdurer le plaisir et de découvrir la série plus en profondeur.

Mini podcasts vidéo (1:08:41) : Insider Podcast est une émission audio diffusée sur le site de AMC et présentée par Kelley Dixon toujours en excellente compagnie grâce à Vince Gilligan accompagné d'autres membres de l'équipe allant des acteurs au compositeur, en passant par les scénaristes et producteurs. Chaque épisode est ainsi décortiqué mais nous n'avons ici que des morceaux choisis en vidéo d'environ 5 minutes. Malgré tout, nous apprenons tout un tas de choses sur la musique, la technique, les personnages, le tournage, les choix scénaristiques ou encore sur des scènes précises comme celle de la fusillade du parking. Un complément indispensable.

DVD 2, 3, 4 :
Commentaires audio : Huit épisodes sont commentés par la plupart des acteurs et membres du staff. De quoi enrichir ses connaissances en histoires intéressantes et détails techniques car ils valent leur pesant de méth.

DVD 1 :
Le célèbre lancer de pizza (02:17) : Bryan Cranston est un athlète de haut niveau dans le lancer de pizza (épisode 2) et l'on nous explique la chance extraordinaire qu'il a eue en réussissant la prise du premier coup.

Bryan Cranston s'enflamme ! (02:56) : Explication du tournage de la scène de l'épisode 1 où Bryan Cranston essaie d'éteindre le feu qu'il vient de mettre aux liasses de billets avec ses mains. Très drôle et réalisée (presque) sans trucage.

Séquence inutilisée (03:32) : L'explosion du camion de foin du premier épisode a été tournée depuis plusieurs angles et nous voyons ici l'entièreté de cette scène du point de vue des trois caméras avec les commentaires à chaud du staff en prime.

DVD 2 :
La musique de Breaking Bad (04:24) : La musique étant très importante dans la série, le compositeur Dave Porter et Vince Gilligan nous expliquent le choix des chansons sur certaines scènes et la composition des musiques si particulières liées au désert.

L'équipe S.C.I.E.N.C.E (04:04) : Jesse Pinkman nous présente une sorte de bande annonce de parodie de comics grâce à ce dessin animé complètement loufoque où les personnages de la série sont des super-héros dotés de super-pouvoirs.

Bêtisier (03:18) : Le toujours sympathique bêtisier permettant de contrebalancer l'atmosphère dramatique de la série.

Les publicités "Appelez Saul" (11:58) : Six publicités de Saul Goodman dont certaines font intervenir des clients satisfaits. Absolument énorme.

DVD 3 :
Silencieux mais mortels : les frères Moncada (08:17) : Ce supplément permet de mieux comprendre les cousins silencieux en revoyant leurs meilleures scènes commentées mais surtout d'entendre parler les acteurs de ces rôles mythiques qui nous expliquent notamment comment ils ont été castés.

DVD 4 :
Les cascades de l'épisode "Demi-mesures" (03:12) : Excellente explication de la cascade finale de l'épisode 12. Un effet aussi réussi donne froid dans le dos.

AMC News dans l'antre des scénaristes de Breaking Bad (03:34) : Vince Gilligan et un journaliste d'AMC News discutent à propos du processus de création des scénarii. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les scénaristes utilisent une armada de post-it mais pas forcément pour écrire.

Bonus caché (01:38) : Version longue de la scène d'ouverture en accéléré de l'épisode 12 où Wendy tapine devant le motel.

                                       

Avis sur le packaging : Haut de page

Soulagement, enfin un packaging sans publicité ni citations de magazines. Malgré une tranche légèrement en désaccord avec le reste de la collection – la mention de l'intégrale de la saison étant inscrite sur une seule ligne, décalant ainsi le titre vers le bas – le graphisme du fourreau s'avère en parfait accord avec celui de ses prédécesseurs. La photo promotionnelle est superbe avec Walter et Jesse en "bleus" de travail, des barils à contenu radioactif empilés derrière sous un nuage de fumée et de particules plus conséquentes. Le dos se présente avec une autre illustration des deux associés en vêtements de ville devant un tableau inondé de formules physiques, mathématiques et chimiques. Des encadrés verts en transparence relatent le synopsis et la liste des suppléments.

Les 2 boîtiers slim doubles sont couverts par une jaquette montrant Skyler et Gus qui prennent plus d'importance dans cette saison. Au dos, sur fond vert, la liste des suppléments ainsi que celle des épisodes illustrés par une photo et un synopsis. A l'intérieur, nous avons tout en longueur des images de Hank et des Cousins ainsi que la liste et le staff des épisodes en-dessous. Quant à la sérigraphie des disques, elle est superbe avec un des personnages en couleurs devant un décor en noir et blanc.

Pourvue du même authoring que celui de la seconde saison, cette édition possède toujours un menu principal entraînant et parfaitement ancré dans l'atmosphère de la série. En effet, le générique se fait entendre pendant que des images de la saison défilent dans des cadres, ou en transparence dans l'arrière-plan vert, où passent tableau des éléments, émanations gazeuses et schémas moléculaires. En bas de l'écran, nous pouvons choisir de visionner les épisodes consécutivement, de les sélectionner, de définir la langue ou de voir les suppléments.

Tous les sous-menus sont fixes, sans musique et illustrés par une photo d'un personnage, différente pour chaque section et chaque disque. Malgré cela, l'ensemble est harmonieux et réussi, d'autant plus que la navigation se fait toujours par des cristaux de méthamphétamine.

       


REDIGER UNE CRITIQUE


S'inscrire ou s'identifier pour publier un commentaire